Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Syfia Congo Brazza
  • Le blog de Syfia Congo Brazza
  • : Sur ce blog, vous trouverez des articles et des émissions sur la société civile congolaise. Un projet soutenu par l'Union européenne et mené par Syfia international et le Centre de Ressources pour la Presse (CRP).
  • Contact

Le projet

Soutenu par l'Union européenne, le projet encourage le dialogue entre les autorités locales et les organisations de femmes qui luttent contre la pauvreté et pour un meilleur respect de leurs droits en milieu rural. Les journalistes vont jouer le rôle de médiateurs en favorisant notamment les rencontres débats entre ces trois groupes.

Recherche

.

Articles réalisés avec l'aide financière de l'Union européenne. Le contenu de ces articles relève de la seule responsabilité de Syfia international et du CRP ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de l'Union européenne.

Qui sommes-nous ?

Crée en 1994, le Centre de ressources pour la presse (CRP), association à but non lucratif de la presse congolaise, coordonne cette action. Il est le garant de la ligne rédactionnelle en étroite collaboration avec son partenaire, Syfia International. Il sélectionne, forme et suit individuellement les journalistes, organise les ateliers, les débats communautaires et les conférences de rédaction, assure les relations avec les médias locaux et suit la diffusion des émissions et des articles.

4 mai 2015 1 04 /05 /mai /2015 08:03

(CRP/Syfia) A Brazzaville, dans des centres de santé, médecins, infirmiers et assistantes sociales utilisent le 'counselling' pour aider les patientes analphabètes à mieux suivre leur cycle menstruel et leurs traitements. Une méthode simple et efficace.

"Chaque jour dans nos consultations, nous appliquons le 'counselling'. Nous utilisons des langues nationales pour faire comprendre et mettre en confiance la femme analphabète. Cette méthode est aussi une façon de les évaluer", précise Mme Euphrasie Mpiri, infirmière au sein de l’Association congolaise pour le bien-être familial (ACBEF).

Au Congo, bon nombre de personnels de santé utilisent ainsi des outils simples et attrayants (affiches, boîtes à images, etc.). "Une femme qui ne sait ni lire ni écrire, adhère difficilement à une méthode contraceptive. Nous commençons donc par lui parler du cycle menstruel puis nous mettons en place un système simple avec deux cordes identiques sur lesquelles sont disposés des bouchons de trois couleurs différentes. L'infirmière garde une corde et la patiente reçoit l'autre pour mieux suivre son cycle", fait savoir Mme Euphrasie.

Des méthodes semble-t-il appréciées par les femmes. "En dépit des contraintes, je suis satisfaite du résultat. Sans l'aide de mon mari, je n'aurais pas réussi", estime Rita Mabika, 28 ans et mère de deux enfants de 10 et 6 ans. Bien qu’elle attende un troisième enfant, la méthode de la corde et des bouchons de couleurs a bien fonctionné pour ce couple. Le mari de Rita en témoigne : "J'ai aidé ma femme dans la pratique de cette technique. Aujourd’hui, tout va mieux vu l'écart d'âge entre nos enfants."

Cours du soir

Dans le 'counselling', les affiches et les images jouent aussi un grand rôle. "Notre corps est comparable à une maison, les gendarmes sont des ARV (antirétroviraux) qui protègent notre organisme, les voleurs sont les virus qui deviennent forts en absence des gendarmes", explique aux patientes Euphrasie Mpiri.

Le 'counselling' est aussi utilisé dans les centres de santé intégrés (CSI) et d'autres structures sanitaires. Pour éviter les oublis, le docteur William Poaty, du Conseil national de lutte contre le sida (CNLS), demande "aux enfants des patientes de régler la pendule aux heures de prise des médicaments." Certaines femmes analphabètes utilisent leurs portables. "Je ne sais pas lire, mais j’ai un téléphone qui sonne quand je dois prendre mes médicaments", fait savoir l'une d’entre elles.

Quant à Mme Cathy, du Centre de santé Sœur Martin Régis, situé à Poto-Poto, dans le 3ème arrondissement de Brazzaville, elle raconte prendre "beaucoup de temps pour faire comprendre aux femmes analphabètes la posologie. Parfois, quelques unes oublient de quelle façon prendre leur médicament."

A ce jour, bien que, selon Unicef Congo, le taux net de scolarisation à l'école primaire (2008-2011) soit de 92,6 %, la plupart des filles arrêtent tôt les études pour aider leurs mamans aux travaux ménagers. D’où la nécessité, sans doute, de relancer des cours du soir pour ces adultes qui ont quitté trop tôt les bancs de l'école. En attendant, les analphabètes formées à l'école du 'counselling' transmettent à d'autres femmes leurs nouveaux acquis.

Michèle Flore Makoumbou

Avril 2015

Partager cet article

Repost 0
Published by Syfia Congo Brazza
commenter cet article

commentaires

Le partenaire

Syfia international est partenaire du CRP dans la mise en œuvre du projet. Son bureau français, l'association Journalistes Médiateurs (J'M), assiste le CRP dans la gestion financière de l'action et le suivi rédactionnel des journalistes, en particulier dans la production des articles. Syfia regroupe 15 agences de presse dont 12 en Afrique (parmi lesquelles le CRP) et 3 en Europe. Les 100 journalistes de l'équipe travaillent en réseau pour produire et diffuser des informations prioritairement destinées aux médias et aux lecteurs et auditeurs du Sud.

Les medias associés

La vingtaine de journalistes participants sont tous membres de radios ou de journaux de Brazzaville, Pointe-Noire, Dolisie, Sibiti, Djambala et Ewo. Leurs responsables diffusent les émissions et les articles réalisés dans le cadre du projet et participent activement aux formations. La présente action mise en particulier sur les radios rurales pour élargir la diffusion vers l'intérieur du pays.

 

Autorités et OSC associées

24 associations de soutien aux femmes et 24 autorités locales (4 sur chacun des 6 sites de l'action) prennent l'habitude de se réunir régulièrement. Les OSC rurales sont davantage connues des médias et reconnues par les autorités.

Contact

Centre de Ressources pour la Presse – Gaston Elbi Enkari
g.elbienkari(a)gmail.com

 

Syfia international – Bureau français : association Journalistes Médiateurs - 125, rue Raimu - 34 070 Montpellier - Emmanuel de Solère Stintzy
edesolere(a)gmail.com