Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Syfia Congo Brazza
  • Le blog de Syfia Congo Brazza
  • : Sur ce blog, vous trouverez des articles et des émissions sur la société civile congolaise. Un projet soutenu par l'Union européenne et mené par Syfia international et le Centre de Ressources pour la Presse (CRP).
  • Contact

Le projet

Soutenu par l'Union européenne, le projet encourage le dialogue entre les autorités locales et les organisations de femmes qui luttent contre la pauvreté et pour un meilleur respect de leurs droits en milieu rural. Les journalistes vont jouer le rôle de médiateurs en favorisant notamment les rencontres débats entre ces trois groupes.

Recherche

.

Articles réalisés avec l'aide financière de l'Union européenne. Le contenu de ces articles relève de la seule responsabilité de Syfia international et du CRP ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de l'Union européenne.

Qui sommes-nous ?

Crée en 1994, le Centre de ressources pour la presse (CRP), association à but non lucratif de la presse congolaise, coordonne cette action. Il est le garant de la ligne rédactionnelle en étroite collaboration avec son partenaire, Syfia International. Il sélectionne, forme et suit individuellement les journalistes, organise les ateliers, les débats communautaires et les conférences de rédaction, assure les relations avec les médias locaux et suit la diffusion des émissions et des articles.

4 mai 2015 1 04 /05 /mai /2015 08:02

(CRP/Syfia) Grâce aux membres de son association d'Ewo (630 kilomètres au nord de Brazzaville, dans la Cuvette-Ouest), Virginie Nzomabaka a réussi à faire le deuil de son mari et retrouvé la joie de vivre.

"Quand mon mari est mort en 2013, tout s'est écroulé autour de moi. La cérémonie de deuil avec les pressions de ma belle famille (obligation de pleurer, de ne manger et de ne se laver qu'une fois par jour, Ndlr) et mes enfants qui devenaient orphelins... Tout cela m'a perturbée. Heureusement, des membres de mon association m’ont soutenue", raconte d’un ton mélancolique Virginie Nzomabaka.

Âgée d'une trentaine d'années et mère de trois enfants à Ewo (Cuvette-Ouest), c’est donc grâce aux membres de Wemeyi (Tu es venu de ton propre gré, en téké) que Virginie a surmonté cette douloureuse épreuve. "Elles étaient tout le temps à mes cotés, m’encourageaient à aller aux champs, à faire des économies et à me faire plaisir, en m'offrant par exemple des vêtements alors que je ne voulais plus en acquérir", se souvient-elle. Une aide précieuse que Virginie, qui a adhéré en 2013 à ce groupement de 25 membres, n’est pas prête d’oublier : "Petit à petit, j'ai réussi à faire le deuil de mon époux. A la fin des travaux de construction de sa tombe en 2014, j’ai décidé de tourner la page. Arrivée à cette décision est le fruit de nos bonnes relations au sein du groupement. Nous rions beaucoup. Il y a en particulier une amusante dame dans l’équipe qui sait comment rebooster chacune de nous !"

"Une nouvelle envie de vivre"

Angélique Kebi, assistante sociale de formation et présidente de Wemeyi, résume : "Bien que l’agriculture soit au centre de nos activités, nous assistons aussi les femmes en les aidant à se ressaisir quelque soit leurs problèmes." Message reçu cinq sur cinq par Virginie. Après près de treize ans de vie commune avec son feu mari, la veuve redevenue dynamique, explique : "Je ne peux pas me languir chez moi. Qui apporterait à manger à la maison ? A présent, je suis la seule source de revenus. A la rentrée, c’est moi qui ai acheté toutes les fournitures scolaires des enfants et payé leurs droits scolaires."

A l'heure actuelle, être membre de son groupement la comble entièrement : "Chaque mardi et jeudi, nous nous retrouvons pour le travail et nous partageons un repas convivial. Je commence à oublier ma solitude. A ce jour, je ne suis pas prête à me remettre en ménage. J'ai mes enfants. Je peux bien me passer d’un homme. L’essentiel est d'avoir de quoi subvenir à leurs besoins et de m'occuper."

Portée par cette dynamique, Virginie cultive ses propres champs pendant son temps libre. "Quelquefois, munie de ma brouette, je fais le tour des maisons pour vendre mon manioc. Cela me redynamise et m’insuffle une nouvelle envie de vivre. J'ai réussi à fidéliser une clientèle. Je m’arrange ensuite pour faire des provisions : huile de palme, savons, poissons", raconte Virginie, rayonnante de joie.

Avec elle, l'équipe de Wemeyi a réussi à faire mentir le dicton congolais qui dit que "les femmes ne bâtissent pas ensemble."

Annette Kouamba Matondo

Avril 2015

Partager cet article

Repost 0
Published by Syfia Congo Brazza
commenter cet article

commentaires

Le partenaire

Syfia international est partenaire du CRP dans la mise en œuvre du projet. Son bureau français, l'association Journalistes Médiateurs (J'M), assiste le CRP dans la gestion financière de l'action et le suivi rédactionnel des journalistes, en particulier dans la production des articles. Syfia regroupe 15 agences de presse dont 12 en Afrique (parmi lesquelles le CRP) et 3 en Europe. Les 100 journalistes de l'équipe travaillent en réseau pour produire et diffuser des informations prioritairement destinées aux médias et aux lecteurs et auditeurs du Sud.

Les medias associés

La vingtaine de journalistes participants sont tous membres de radios ou de journaux de Brazzaville, Pointe-Noire, Dolisie, Sibiti, Djambala et Ewo. Leurs responsables diffusent les émissions et les articles réalisés dans le cadre du projet et participent activement aux formations. La présente action mise en particulier sur les radios rurales pour élargir la diffusion vers l'intérieur du pays.

 

Autorités et OSC associées

24 associations de soutien aux femmes et 24 autorités locales (4 sur chacun des 6 sites de l'action) prennent l'habitude de se réunir régulièrement. Les OSC rurales sont davantage connues des médias et reconnues par les autorités.

Contact

Centre de Ressources pour la Presse – Gaston Elbi Enkari
g.elbienkari(a)gmail.com

 

Syfia international – Bureau français : association Journalistes Médiateurs - 125, rue Raimu - 34 070 Montpellier - Emmanuel de Solère Stintzy
edesolere(a)gmail.com