Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Syfia Congo Brazza
  • Le blog de Syfia Congo Brazza
  • : Sur ce blog, vous trouverez des articles et des émissions sur la société civile congolaise. Un projet soutenu par l'Union européenne et mené par Syfia international et le Centre de Ressources pour la Presse (CRP).
  • Contact

Le projet

Soutenu par l'Union européenne, le projet encourage le dialogue entre les autorités locales et les organisations de femmes qui luttent contre la pauvreté et pour un meilleur respect de leurs droits en milieu rural. Les journalistes vont jouer le rôle de médiateurs en favorisant notamment les rencontres débats entre ces trois groupes.

Recherche

.

Articles réalisés avec l'aide financière de l'Union européenne. Le contenu de ces articles relève de la seule responsabilité de Syfia international et du CRP ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de l'Union européenne.

Qui sommes-nous ?

Crée en 1994, le Centre de ressources pour la presse (CRP), association à but non lucratif de la presse congolaise, coordonne cette action. Il est le garant de la ligne rédactionnelle en étroite collaboration avec son partenaire, Syfia International. Il sélectionne, forme et suit individuellement les journalistes, organise les ateliers, les débats communautaires et les conférences de rédaction, assure les relations avec les médias locaux et suit la diffusion des émissions et des articles.

8 juin 2015 1 08 /06 /juin /2015 16:04

(CRP/Syfia) A Pointe-Noire, Marceline Loubondo accueille des enfants maltraités et forme à différents métiers des jeunes femmes en difficulté. Grâce à son énergie, certaines ont reconstruit leur existence.

Au Marché Tiè-Tié de Pointe-Noire, dans le 3e arrondissement de la capitale économique, à quelques pas du siège de la communauté angolaise, Mérite Kinzonzi, la vingtaine révolue, célibataire avec un enfant à charge, gère un atelier qui porte bien son nom : Mérite couture.

Mérite fait partie des 75 jeunes filles de Pointe-Noire qui ont bénéficié depuis 2008 de formations en coupe couture, broderie et pâtisserie, offertes par le Mouvement des mères pour la paix, une association de droit congolais crée en 2002, présente aussi à Brazzaville. A Pointe-Noire la section compte une centaine de membres et est dirigée par Marceline Loubondo, journaliste à la télévision Congolaise, mariée et mère de 6 enfants.

Pour Marceline, "les filles ne doivent pas tout attendre des hommes, mais plutôt se prendre en charge en apprenant un métier. Elles seront ainsi également moins exposées à la rue et aux maladies sexuellement transmissibles comme le VIH/Sida." Le centre de formation de son association forme des apprenantes confiées par le service social de Pointe-Noire, des associations et des familles. Toutes sont des jeunes femmes en difficulté, notamment des filles mères.

"Plus qu’une mère pour moi"

Au Mouvement des mères pour la paix, les apprenties semblent trouver une seconde famille. "Maman Marceline ne cessait de nous parler de l’intérêt d’apprendre un métier. 'Prenez au sérieux votre formation c’est votre avenir !', nous répétait-elle", se souvient encore Mérite Kinzonzi. Elle résume : "Marceline Loubondo nous a appris beaucoup de choses. Cette personne est une grâce !"

Hormis le centre de formation, Marceline, qui a aussi un cursus d’assistante sociale, héberge depuis 2008 souvent chez elle des victimes de maltraitance ou de travaux forcés. A ce jour, plus de 20 enfants ont séjourné chez elle avant que les pouvoirs publics, par le biais de la direction départementale des Affaires sociales de Pointe-Noire, aient résolu leur problème. "Marceline est plus qu’une mère pour moi. Quand j’ai pu m’échapper de mes bourreaux, c’est elle qui m’a reçue", témoigne Rosalie, une Béninoise. Rosalie a passé 8 mois chez Marceline avant d'être rapatriée. Aujourd'hui majeure, elle est revenue à Pointe-Noire pour exercer son petit commerce.

Quand on demande à sa protectrice pourquoi elle s'investit tant pour les enfants, les jeunes filles en particulier, elle répond : "Peut-être ma formation d'assistante sociale est à la base de mon engagement. J'ai aussi sans doute suivi l'exemple de ma mère qui élevait des enfants qui n’étaient pas les siens. Elle hébergeait même des jeunes de notre village qui n’avaient pas de domicile après le baccalauréat à Brazzaville."

Aujourd’hui, la famille de Marceline ne cesse de s'agrandir et accueille d’autres pensionnées. "Même dans la vieillesse, tant que j’aurai un peu de force, je me battrai toujours pour ces jeunes filles !", promet la dirigeante locale du Mouvement des mères pour la paix. Marceline semble plus que jamais décidée à lutter, notamment pour trouver de nouveaux financements.

Serge Patrick Mankou

Mai-Juin 2015

Partager cet article

Repost 0
Published by Syfia Congo Brazza
commenter cet article

commentaires

Le partenaire

Syfia international est partenaire du CRP dans la mise en œuvre du projet. Son bureau français, l'association Journalistes Médiateurs (J'M), assiste le CRP dans la gestion financière de l'action et le suivi rédactionnel des journalistes, en particulier dans la production des articles. Syfia regroupe 15 agences de presse dont 12 en Afrique (parmi lesquelles le CRP) et 3 en Europe. Les 100 journalistes de l'équipe travaillent en réseau pour produire et diffuser des informations prioritairement destinées aux médias et aux lecteurs et auditeurs du Sud.

Les medias associés

La vingtaine de journalistes participants sont tous membres de radios ou de journaux de Brazzaville, Pointe-Noire, Dolisie, Sibiti, Djambala et Ewo. Leurs responsables diffusent les émissions et les articles réalisés dans le cadre du projet et participent activement aux formations. La présente action mise en particulier sur les radios rurales pour élargir la diffusion vers l'intérieur du pays.

 

Autorités et OSC associées

24 associations de soutien aux femmes et 24 autorités locales (4 sur chacun des 6 sites de l'action) prennent l'habitude de se réunir régulièrement. Les OSC rurales sont davantage connues des médias et reconnues par les autorités.

Contact

Centre de Ressources pour la Presse – Gaston Elbi Enkari
g.elbienkari(a)gmail.com

 

Syfia international – Bureau français : association Journalistes Médiateurs - 125, rue Raimu - 34 070 Montpellier - Emmanuel de Solère Stintzy
edesolere(a)gmail.com