Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Syfia Congo Brazza
  • Le blog de Syfia Congo Brazza
  • : Sur ce blog, vous trouverez des articles et des émissions sur la société civile congolaise. Un projet soutenu par l'Union européenne et mené par Syfia international et le Centre de Ressources pour la Presse (CRP).
  • Contact

Le projet

Soutenu par l'Union européenne, le projet encourage le dialogue entre les autorités locales et les organisations de femmes qui luttent contre la pauvreté et pour un meilleur respect de leurs droits en milieu rural. Les journalistes vont jouer le rôle de médiateurs en favorisant notamment les rencontres débats entre ces trois groupes.

Recherche

.

Articles réalisés avec l'aide financière de l'Union européenne. Le contenu de ces articles relève de la seule responsabilité de Syfia international et du CRP ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de l'Union européenne.

Qui sommes-nous ?

Crée en 1994, le Centre de ressources pour la presse (CRP), association à but non lucratif de la presse congolaise, coordonne cette action. Il est le garant de la ligne rédactionnelle en étroite collaboration avec son partenaire, Syfia International. Il sélectionne, forme et suit individuellement les journalistes, organise les ateliers, les débats communautaires et les conférences de rédaction, assure les relations avec les médias locaux et suit la diffusion des émissions et des articles.

29 janvier 2016 5 29 /01 /janvier /2016 13:03

(CRP/Syfia) Jouir de ses droits et faire en même temps face à ses devoirs. Un équilibre à trouver au sein du couple. Groupements de femmes, habitants et autorités locales, en ont débattu ces derniers jours à Sibiti.

« Dans mon ménage, j’assume mes devoirs. Je paie la scolarité des enfants, j’ai même acheté un lit. Mon mari a, en effet, abandonné ses responsabilités, depuis que j’ai refusé de prier dans la même église que lui », a témoigné une femme aux bords des larmes.

Des hommes irresponsables, cela existe aussi chez nous les autochtones, a expliqué Patricia Bouanga, chef de bloc au quartier n°6 Indo à Sibiti (400 kilomètres environ au sud-ouest de Brazzaville) : « Chez nous, l’homme ne fait que boire et toute la charge revient à la femme, même si l’enfant est malade. » Faux, ont rétorqué les hommes qui ont plutôt indexé leurs épouses. « Elles ne sont même pas en mesure de laver les habits de leurs maris. Elles préfèrent aller travailler dans les plantations des Bantous et consommer de l’alcool », a assuré Jean Pierre Ipolo.

Ces échanges animés ont été entendus lors d’un débat communautaire sur le thème « Droits et devoirs des femmes et de leurs maris ». Débat qui a rassemblé, le 10 janvier dernier, une quarantaine de participants (groupements féminins, autochtones, autorités locales, journalistes). Ce débat était organisé par le Centre de Ressources pour la Presse (CRP) en partenariat avec Syfia international, avec l’appui financier de l’Union européenne, dans le cadre du projet « Journalistes, organisations de la société civile et autorités locales contribuent à un meilleur respect des droits des femmes rurales pour lutter contre la pauvreté. »

Argent et querelles

Ce débat, supervisé par Gaston Elbi Enkari (coordinateur du projet), assisté d’Emmanuel de Solère Stintzy (Syfia France) et Marien Nzikou-Massala (coordinateur adjoint) était animé par Clarisse Milandou Nzoussi et Victor Bivihou. Toutes les femmes présentes ont assuré connaître leurs devoirs dans le foyer : « Je dois éduquer les enfants, faire la lessive pour mon mari, etc. Bref, j’ai la gestion de la maison à ma charge », a résumé Margueritte Ngouono, la présidente de l’association des femmes de Bambama.

De leur côté, les hommes présents ont également affirmé assumer leur part. « L’homme est le maître du foyer et, en tant que tel, j’ai toujours fait face à mes obligations », a par exemple déclaré Crépin Mabiala, habitant du quartier n°3 Mapindi. Il a toutefois déploré le fait que « quand il s’agit de présenter le revenu qu’elle gagne grâce à ses activités, la femme change de tempérament et ne veut rien savoir. »

L’argent est souvent à l’origine des querelles dans les couples. Certains d’entre eux demandent la médiation d’autorités locales (chefs de quartiers ou de blocs). La directrice départementale de la Promotion de la femme, Catherine Nkoué-Ngoulou, a demandé à chacun de faire des efforts : « Les femmes doivent connaître leurs droits pour en jouir. Elles doivent aussi connaître leurs devoirs pour les appliquer. Pour leur part, les hommes ont l’obligation de se faire connaître auprès des parents de la femme qu’ils fréquentent pour légitimer leur amour. »

Emmanuel Libondo

Janvier 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by Syfia Congo Brazza
commenter cet article

commentaires

Le partenaire

Syfia international est partenaire du CRP dans la mise en œuvre du projet. Son bureau français, l'association Journalistes Médiateurs (J'M), assiste le CRP dans la gestion financière de l'action et le suivi rédactionnel des journalistes, en particulier dans la production des articles. Syfia regroupe 15 agences de presse dont 12 en Afrique (parmi lesquelles le CRP) et 3 en Europe. Les 100 journalistes de l'équipe travaillent en réseau pour produire et diffuser des informations prioritairement destinées aux médias et aux lecteurs et auditeurs du Sud.

Les medias associés

La vingtaine de journalistes participants sont tous membres de radios ou de journaux de Brazzaville, Pointe-Noire, Dolisie, Sibiti, Djambala et Ewo. Leurs responsables diffusent les émissions et les articles réalisés dans le cadre du projet et participent activement aux formations. La présente action mise en particulier sur les radios rurales pour élargir la diffusion vers l'intérieur du pays.

 

Autorités et OSC associées

24 associations de soutien aux femmes et 24 autorités locales (4 sur chacun des 6 sites de l'action) prennent l'habitude de se réunir régulièrement. Les OSC rurales sont davantage connues des médias et reconnues par les autorités.

Contact

Centre de Ressources pour la Presse – Gaston Elbi Enkari
g.elbienkari(a)gmail.com

 

Syfia international – Bureau français : association Journalistes Médiateurs - 125, rue Raimu - 34 070 Montpellier - Emmanuel de Solère Stintzy
edesolere(a)gmail.com