Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Syfia Congo Brazza
  • Le blog de Syfia Congo Brazza
  • : Sur ce blog, vous trouverez des articles et des émissions sur la société civile congolaise. Un projet soutenu par l'Union européenne et mené par Syfia international et le Centre de Ressources pour la Presse (CRP).
  • Contact

Le projet

Soutenu par l'Union européenne, le projet encourage le dialogue entre les autorités locales et les organisations de femmes qui luttent contre la pauvreté et pour un meilleur respect de leurs droits en milieu rural. Les journalistes vont jouer le rôle de médiateurs en favorisant notamment les rencontres débats entre ces trois groupes.

Recherche

.

Articles réalisés avec l'aide financière de l'Union européenne. Le contenu de ces articles relève de la seule responsabilité de Syfia international et du CRP ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de l'Union européenne.

Qui sommes-nous ?

Crée en 1994, le Centre de ressources pour la presse (CRP), association à but non lucratif de la presse congolaise, coordonne cette action. Il est le garant de la ligne rédactionnelle en étroite collaboration avec son partenaire, Syfia International. Il sélectionne, forme et suit individuellement les journalistes, organise les ateliers, les débats communautaires et les conférences de rédaction, assure les relations avec les médias locaux et suit la diffusion des émissions et des articles.

31 août 2016 3 31 /08 /août /2016 20:37

(CRP/Syfia) A Brazzaville, des jeunes filles vulnérables retrouvent le chemin de l’école et de l’espoir grâce à des ONG. Leurs résultats sont prometteurs : 80 % de taux de réussite scolaire chaque année.

15h00, au siège de l’Association femmes évangile et développement au quartier Plateau centre-ville de Brazzaville. En juin dernier, deux groupes de six et cinq élèves résolvent au tableau des exercices de mathématiques. Nous sommes alors à la veille des examens de fin d’année. Ces travaux dirigés sont coordonnés par trois éducateurs d’Actions de solidarité internationale (ASI), une ONG de droit français basée à Brazzaville.

Depuis 2012, ASI a scolarisé une vingtaine de filles dites « vulnérables » (enfants de familles pauvres), âgées de 6 à 17 ans, du CP1 (primaire) à la seconde dans des écoles d’enseignement général ou spécialisé à Brazzaville et Pointe-Noire. ASI n’héberge pas les enfants, mais leur offre la ration alimentaire, le déplacement, certains soins de santé et donc une nouvelle chance d’aller à l’école.

Parmi ces filles déterminées, Ornella Mavoungou, 16 ans, élève de 3e au collège d’enseignement général l’Amitié (Bacongo 2e arrondissement de Brazza) : « Les gens qui réussissent sont ceux qui font des études ! Moi aussi, je vais à l’école, pour aider mon pépé demain et qu’un jour mes enfants ne puissent pas souffrir… » Ornella est suivie et soutenue (achat de fournitures scolaires, frais d’assurance/droits d’écolage…) depuis quatre ans par ASI. De son coté, Cecilia Bongo, 13 ans, élève de CM2 à l’école primaire la Fraternité, assure : « L’école m’a transformée ! Je sais mieux lire, compter et écrire qu’avant… »

Avocates et infirmières de demain

Victor Banaminou, coordinateur du programme de prévention des enfants de la rue à ASI, résume : « Chez nous, les enfants sont encadrés lors de travaux dirigés. Ils effectuent également des sorties récréatives et des activités socio-culturelles. Ils apprennent ainsi beaucoup, cela transforme même leur vie ! Nous faisons un suivi de chaque enfant. Nous sommes autour de 70 à 80 % de taux de réussite. »

Inès Ossiessé, animatrice de soutien scolaire à ASI, cite « Merveille Toukounou, qui fait la fierté de notre volet éducatif », en parlant de cette élève prometteuse qui vient de passer en 3ème avec 13/20 de moyenne et rêve de devenir secrétaire de direction. Pour sa part, Cécilia « souhaite devenir avocate pour défendre les innocents et même des criminels ! » Quant à Ornella, elle envisage de « devenir infirmière afin de mieux prendre soin des patients. »

Jean Claude Bivihou, directeur de la protection légale de l'enfance au ministère chargé des droits humains, félicite le travail « d’assistance éducative » des associations et loue la complémentarité potentielle entre ces OSC et l’Etat congolais.

Jean Thibaut Ngoyi

Août 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by Syfia Congo Brazza
commenter cet article

commentaires

Le partenaire

Syfia international est partenaire du CRP dans la mise en œuvre du projet. Son bureau français, l'association Journalistes Médiateurs (J'M), assiste le CRP dans la gestion financière de l'action et le suivi rédactionnel des journalistes, en particulier dans la production des articles. Syfia regroupe 15 agences de presse dont 12 en Afrique (parmi lesquelles le CRP) et 3 en Europe. Les 100 journalistes de l'équipe travaillent en réseau pour produire et diffuser des informations prioritairement destinées aux médias et aux lecteurs et auditeurs du Sud.

Les medias associés

La vingtaine de journalistes participants sont tous membres de radios ou de journaux de Brazzaville, Pointe-Noire, Dolisie, Sibiti, Djambala et Ewo. Leurs responsables diffusent les émissions et les articles réalisés dans le cadre du projet et participent activement aux formations. La présente action mise en particulier sur les radios rurales pour élargir la diffusion vers l'intérieur du pays.

 

Autorités et OSC associées

24 associations de soutien aux femmes et 24 autorités locales (4 sur chacun des 6 sites de l'action) prennent l'habitude de se réunir régulièrement. Les OSC rurales sont davantage connues des médias et reconnues par les autorités.

Contact

Centre de Ressources pour la Presse – Gaston Elbi Enkari
g.elbienkari(a)gmail.com

 

Syfia international – Bureau français : association Journalistes Médiateurs - 125, rue Raimu - 34 070 Montpellier - Emmanuel de Solère Stintzy
edesolere(a)gmail.com