Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Syfia Congo Brazza
  • Le blog de Syfia Congo Brazza
  • : Sur ce blog, vous trouverez des articles et des émissions sur la société civile congolaise. Un projet soutenu par l'Union européenne et mené par Syfia international et le Centre de Ressources pour la Presse (CRP).
  • Contact

Le projet

Soutenu par l'Union européenne, le projet encourage le dialogue entre les autorités locales et les organisations de femmes qui luttent contre la pauvreté et pour un meilleur respect de leurs droits en milieu rural. Les journalistes vont jouer le rôle de médiateurs en favorisant notamment les rencontres débats entre ces trois groupes.

Recherche

.

Articles réalisés avec l'aide financière de l'Union européenne. Le contenu de ces articles relève de la seule responsabilité de Syfia international et du CRP ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de l'Union européenne.

Qui sommes-nous ?

Crée en 1994, le Centre de ressources pour la presse (CRP), association à but non lucratif de la presse congolaise, coordonne cette action. Il est le garant de la ligne rédactionnelle en étroite collaboration avec son partenaire, Syfia International. Il sélectionne, forme et suit individuellement les journalistes, organise les ateliers, les débats communautaires et les conférences de rédaction, assure les relations avec les médias locaux et suit la diffusion des émissions et des articles.

1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 13:55

(CRP/Syfia) Arlette Mvoula est une femme comblée. Depuis qu’elle a obtenu un crédit, elle est autonome et assure même certaines charges de la famille.

Arlette Mvoula est habillée en pagne jusqu’à la tête. Elle a les allures d’une femme qui revient d’une fête. Titulaire d’un brevet d’études moyennes générales et âgée de 31 ans, Arlette est mère de quatre enfants. Elle vit sous le toit conjugal. En parlant du crédit que la Caisse mutuelle d’épargne et de crédit (CMEC) lui a octroyé,  Arlette résume avec modestie : "Cela nous aide à nous nourrir". Contente des retombées de ce crédit, elle ajoute : "En novembre 2013, j’ai pris ce crédit de 200 000 Fcfa (300 € environ) pour vendre des beignets et alléger nos difficultés."

Son mari, Jean de la Croix Koutana, ne manque pas de lui jeter des fleurs : "Dernièrement, elle a acheté un congélateur. Elle s’en sert pour vendre, en plus des beignets, des sucettes, des yaourts et bien d’autres articles. Je l’encourage, en l’exhortant à bien gérer cette activité source de revenus."

Avant, dans le foyer, seul l’époux amenait de l’argent à la maison. Et Arlette ne connaissait pas le montant de son salaire de fonctionnaire. Aujourd’hui, le pouvoir d’achat de madame a tout changé dans le couple. "Quand mon mari perçoit son salaire, il me le montre", confie Arlette. Jean de la Croix confirme : "Personnellement, je trouve que son activité évolue, elle nous met en harmonie. Elle a bien réfléchi pour une bonne contribution au foyer en fournissant un peu d’argent pour la popote chaque mois.

 

Bonnes gérantes

Jacques Paoly Mousinga Maniangou, un des animateurs de la CMEC, a mené en mars dernier une enquête chez Arlette et dans son quartier. Voici ce qu’il déclare : "Nous avons fait un tour chez elle, elle est très à l’aise. En dehors du confort matériel, les problèmes de nutrition, de santé ou de transports trouvent facilement des solutions.

Par le passé, pour s’en sortir, elle avait déjà tenté de vendre des beignets. Mais, avec uniquement l’argent de la popote, cela n’avait pas marché. Son époux Koutana le reconnaît : "Le salaire que j’avais seul ne répondait pas. On avait alors davantage de problèmes dans le foyer." Quand elle a obtenu son crédit, Arlette s’est organisée : "J’ai épargné 2 000 Fcfa par jour pour renforcer la popote. Grâce à cette épargne, j’ai aussi réussi à rembourser ce crédit dernièrement. Une grande partie du salaire de mon mari est désormais réservé à la construction de la maison."

Sa bonne gérance lui vaut les éloges de l’animateur de la CMEC, M. Paoly : "Elle est un des miroirs de notre caisse." A propos de ces femmes qui sortent la tête de l’eau grâce au crédit, M. Paoly  rapporte l’histoire d’une femme rurale de Divenié dont il garde l’anonymat : "Cette dame a pris un crédit d’un million en 2012 avec lequel elle a acheté 600 sachets de manioc roui pour le vendre à Pointe-Noire. A la fin de la vente, elle a obtenu trois fois le prix du crédit octroyé. Ella a remboursé ce crédit trois jours plus tard ! Aujourd’hui, elle a 6 hectares de champs dont trois sont en pleine production. Le Proder sud (Projet de développement rural) l’aide."

Arlette souhaite à présent acheter une parcelle pour ses enfants  afin d’assurer leur avenir.

Max Ferhynel Poudi

Mai 2014

Partager cet article

Repost 0
Published by Syfia Congo Brazza - dans articles presse
commenter cet article

commentaires

Le partenaire

Syfia international est partenaire du CRP dans la mise en œuvre du projet. Son bureau français, l'association Journalistes Médiateurs (J'M), assiste le CRP dans la gestion financière de l'action et le suivi rédactionnel des journalistes, en particulier dans la production des articles. Syfia regroupe 15 agences de presse dont 12 en Afrique (parmi lesquelles le CRP) et 3 en Europe. Les 100 journalistes de l'équipe travaillent en réseau pour produire et diffuser des informations prioritairement destinées aux médias et aux lecteurs et auditeurs du Sud.

Les medias associés

La vingtaine de journalistes participants sont tous membres de radios ou de journaux de Brazzaville, Pointe-Noire, Dolisie, Sibiti, Djambala et Ewo. Leurs responsables diffusent les émissions et les articles réalisés dans le cadre du projet et participent activement aux formations. La présente action mise en particulier sur les radios rurales pour élargir la diffusion vers l'intérieur du pays.

 

Autorités et OSC associées

24 associations de soutien aux femmes et 24 autorités locales (4 sur chacun des 6 sites de l'action) prennent l'habitude de se réunir régulièrement. Les OSC rurales sont davantage connues des médias et reconnues par les autorités.

Contact

Centre de Ressources pour la Presse – Gaston Elbi Enkari
g.elbienkari(a)gmail.com

 

Syfia international – Bureau français : association Journalistes Médiateurs - 125, rue Raimu - 34 070 Montpellier - Emmanuel de Solère Stintzy
edesolere(a)gmail.com