Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Syfia Congo Brazza
  • Le blog de Syfia Congo Brazza
  • : Sur ce blog, vous trouverez des articles et des émissions sur la société civile congolaise. Un projet soutenu par l'Union européenne et mené par Syfia international et le Centre de Ressources pour la Presse (CRP).
  • Contact

Le projet

Soutenu par l'Union européenne, le projet encourage le dialogue entre les autorités locales et les organisations de femmes qui luttent contre la pauvreté et pour un meilleur respect de leurs droits en milieu rural. Les journalistes vont jouer le rôle de médiateurs en favorisant notamment les rencontres débats entre ces trois groupes.

Recherche

.

Articles réalisés avec l'aide financière de l'Union européenne. Le contenu de ces articles relève de la seule responsabilité de Syfia international et du CRP ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de l'Union européenne.

Qui sommes-nous ?

Crée en 1994, le Centre de ressources pour la presse (CRP), association à but non lucratif de la presse congolaise, coordonne cette action. Il est le garant de la ligne rédactionnelle en étroite collaboration avec son partenaire, Syfia International. Il sélectionne, forme et suit individuellement les journalistes, organise les ateliers, les débats communautaires et les conférences de rédaction, assure les relations avec les médias locaux et suit la diffusion des émissions et des articles.

23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 08:49

(CRP/Syfia) Première femme députée de la circonscription de Makotimpoko, dans le département des Plateaux, à environ 450 km au nord-est de Brazzaville, Bernadette Ondzé entend profiter de son mandat pour veiller au développement des habitants et surtout des habitantes de sa contrée.

 

Grande première à Makotimpoko, petite agglomération de 18 000 habitants ! Lors des dernières législatives, les électeurs de cette circonscription du département des Plateaux (450 km environ au nord-est de Brazzaville, au bord du fleuve Congo), ont pour la première fois élue une femme députée. Membre du Parti congolais du travail (PCT, au pouvoir) Bernadette Ondzé, la quarantaine révolue, a été plébiscitée avec 87,5 % des suffrages. Un score jamais réalisé dans la contrée lors des précédents scrutins.

"Nous avons voté pour elle, car elle est la première femme à se présenter chez nous. Auparavant, nous avons voté pour des hommes, mais depuis lors, Makotimpoko ne sort pas de son enclavement. Avec Mme Ondzé, nous voyons déjà les signes du modernisme avec l’implantation d’une radio communautaire, la pose de la première pierre d’un lycée d’enseignement général et d’une bibliothèque. J’ose espérer qu’avec elle, la renaissance de notre circonscription sera effective", souhaite Ibombo Dadin, un de ses électeurs, citant quelques unes des réalisations pré-électorales de la fondation qui porte le nom de son élue.

Inspectrice des impôts, la nouvelle députée est en effet présidente de la mutuelle les copines et de la fondation Ondzé Bernadette. Elle est aussi une activiste politique de longue date. Ses débuts remontent à 1970, à l’école primaire, sous la bannière de l’Union de la jeunesse socialiste congolaise (UJSC) et de l’Union révolutionnaire des femmes du Congo (URFC), deux mouvements autrefois alliés au PCT et aujourd’hui dissous. C’est d’ailleurs avec une bourse de l’URFC qu’elle poursuit ses études en Union Soviétique, en 1984.

 

"L'élue de tous"

Selon elle, elle doit sa réussite actuelle à son militantisme, en particulier sa lutte pour le respect des femmes et de la parité dans les partis politiques et à ses actions de bienfaisance. Mêmes ses adversaires semblent reconnaître sans amertume sa victoire. "Les élections sont comme un match de foot, il y a un gagnant et un perdant. A Makotimpoko, elles se sont déroulées aux yeux de tout le monde. Mme Ondzé est désormais l’élue de tous, même la mienne, moi qui était son opposant", souligne, beau perdant, Emmanuel Massene, candidat malheureux du Club 2002 PUR (Parti pour l'unité et la République, majorité).

Comment se positionnera Bernadette Ondzé lors des prochains scrutins locaux prévus en 2013 ? Elle se dit prête à soutenir le candidat de son parti qui aura la même vision qu’elle du développement de sa circonscription. Entre temps, la nouvelle élue compte continuer à faire avancer son district et cite parmi ses autres réalisations, la construction d’un hôpital de base : "Makotimpoko est un vaste chantier. Il y a beaucoup de projets que je compte réaliser. Je vais m’investir pour faire aboutir ceux de la 'municipalisation accélérée'." Dans le cadre de son mandat de députée, elle devrait, en effet, être bien placée pour suivre ce programme gouvernemental de célébration tournante de la fête nationale de l'indépendance du 15 août, qui doit en principe être accompagné d'aménagements du territoire, avec constructions et équipements d'infrastructures de base sociales dans les départements. Toutefois, certains entrepreneurs indélicats ne finissent pas toujours leurs chantiers… D'où l'utilité d'avoir à l'Assemblée une députée pour veiller et alerter au besoin les pouvoirs publics sur cette question.

La nouvelle élue compte aussi profiter de son mandat pour mettre en avant la cause des femmes, qu'elle souhaite organiser davantage en coopératives, dans les campagnes. En attendant, elle les incite à apprendre à lire et à écrire et à créer des groupements avec des activités productives en leur apportant du matériel aratoire, de pêche et des engrais verts pour maximiser leur rendement.

Ce qui fait dire à cet habitant de Makotimpoko qui a requis l’anonymat : "Mme Ondzé est une femme humble. Si elle peut suivre les conseils des autres, elle ira loin, car elle met ses intérêts derrière et place ceux du peuple devant !"

 

Esperancia Mbossa-Okandze

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Syfia Congo Brazza - dans articles presse
commenter cet article

commentaires

Le partenaire

Syfia international est partenaire du CRP dans la mise en œuvre du projet. Son bureau français, l'association Journalistes Médiateurs (J'M), assiste le CRP dans la gestion financière de l'action et le suivi rédactionnel des journalistes, en particulier dans la production des articles. Syfia regroupe 15 agences de presse dont 12 en Afrique (parmi lesquelles le CRP) et 3 en Europe. Les 100 journalistes de l'équipe travaillent en réseau pour produire et diffuser des informations prioritairement destinées aux médias et aux lecteurs et auditeurs du Sud.

Les medias associés

La vingtaine de journalistes participants sont tous membres de radios ou de journaux de Brazzaville, Pointe-Noire, Dolisie, Sibiti, Djambala et Ewo. Leurs responsables diffusent les émissions et les articles réalisés dans le cadre du projet et participent activement aux formations. La présente action mise en particulier sur les radios rurales pour élargir la diffusion vers l'intérieur du pays.

 

Autorités et OSC associées

24 associations de soutien aux femmes et 24 autorités locales (4 sur chacun des 6 sites de l'action) prennent l'habitude de se réunir régulièrement. Les OSC rurales sont davantage connues des médias et reconnues par les autorités.

Contact

Centre de Ressources pour la Presse – Gaston Elbi Enkari
g.elbienkari(a)gmail.com

 

Syfia international – Bureau français : association Journalistes Médiateurs - 125, rue Raimu - 34 070 Montpellier - Emmanuel de Solère Stintzy
edesolere(a)gmail.com