Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Syfia Congo Brazza
  • Le blog de Syfia Congo Brazza
  • : Sur ce blog, vous trouverez des articles et des émissions sur la société civile congolaise. Un projet soutenu par l'Union européenne et mené par Syfia international et le Centre de Ressources pour la Presse (CRP).
  • Contact

Le projet

Soutenu par l'Union européenne, le projet encourage le dialogue entre les autorités locales et les organisations de femmes qui luttent contre la pauvreté et pour un meilleur respect de leurs droits en milieu rural. Les journalistes vont jouer le rôle de médiateurs en favorisant notamment les rencontres débats entre ces trois groupes.

Recherche

.

Articles réalisés avec l'aide financière de l'Union européenne. Le contenu de ces articles relève de la seule responsabilité de Syfia international et du CRP ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de l'Union européenne.

Qui sommes-nous ?

Crée en 1994, le Centre de ressources pour la presse (CRP), association à but non lucratif de la presse congolaise, coordonne cette action. Il est le garant de la ligne rédactionnelle en étroite collaboration avec son partenaire, Syfia International. Il sélectionne, forme et suit individuellement les journalistes, organise les ateliers, les débats communautaires et les conférences de rédaction, assure les relations avec les médias locaux et suit la diffusion des émissions et des articles.

21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 14:49

(CRP/Syfia) Avant et après les fêtes de fin d'année, les autorités de Dolisie et les douaniers de Brazzaville ont saisi des quantités importantes de viande impropre à la consommation. Une avancée pour le respect des lois et la santé publique.

 

Avant, pendant et même après les fêtes de fin d’année, les marchés congolais sont en général 'inondés' de produits impropres à la consommation. Dans cette période propice aux affaires, certains commerçants se soucient peu des contrôles sanitaires... Toutefois, le 11 janvier dernier, les services de douane départementale de Brazzaville, installés au Beach, ont saisi un container de 600 cartons de côtelettes de porc et de bœuf (communément appelés "cotis") avariées, en provenance de la RD Congo voisine.

Cette saisie a permis de faire respecter le décret n°2001-524 de 2001, du ministère du Commerce, qui interdit l’importation et le commerce des produits alimentaires d’origine animale tels que les croupions de dinde, côtelettes, pattes de poulet, etc. Pour le colonel Jean Bernard Kombo-Ntsihou, chef divisionnaire de la surveillance douanière de Brazzaville : "Les 'cotis' saisis constituent un danger pour la santé. Nos éléments ont rattrapé ce qui était entré en contrebande. Tous ceux qui continueront à exercer ce commerce se retrouveront un jour devant la Justice."

 

"Intérioriser et vulgariser les lois"

De leur côté, mi-décembre dernier, les autorités de Dolisie (350 km à l'ouest de Brazzaville), ont réalisé une descente préoccupante dans les chambres froides du marché central… Elles y ont trouvé un peu plus de cinq tonnes de viande avariée qui avait transité par le port de Pointe-Noire. La marchandise a été saisie et détruite. Pour Paul Adam Dibouilou, maire de Dolisie, interrogé par nos confrères de Radio France Internationale (RFI), le 17 décembre, "les chambres froides vendent beaucoup, mais ne se soucient pas de la qualité de la viande (...) Nous avons eu la puce à l'oreille (...) et nous sommes allés perquisitionner (…). Aujourd'hui, le dossier est au tribunal pour que Justice soit faite."

Selon Dieudonné Moussala, président de l’Association pour la défense des droits des consommateurs (ADDC), la présence de ces produits sur les marchés serait due à l’inobservation du décret du ministère du Commerce, la porosité des frontières et la corruption de certains cadres devant faire appliquer les lois. Il suggère donc que : "Citoyens, cadres et OSC intériorisent et vulgarisent ces textes et dénoncent aux autorités compétentes tout produit impropre à la consommation vendu dans les marchés, afin de préserver la santé du consommateur."

 

Marien Nzikou-Massala

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Syfia Congo Brazza - dans articles presse
commenter cet article

commentaires

Le partenaire

Syfia international est partenaire du CRP dans la mise en œuvre du projet. Son bureau français, l'association Journalistes Médiateurs (J'M), assiste le CRP dans la gestion financière de l'action et le suivi rédactionnel des journalistes, en particulier dans la production des articles. Syfia regroupe 15 agences de presse dont 12 en Afrique (parmi lesquelles le CRP) et 3 en Europe. Les 100 journalistes de l'équipe travaillent en réseau pour produire et diffuser des informations prioritairement destinées aux médias et aux lecteurs et auditeurs du Sud.

Les medias associés

La vingtaine de journalistes participants sont tous membres de radios ou de journaux de Brazzaville, Pointe-Noire, Dolisie, Sibiti, Djambala et Ewo. Leurs responsables diffusent les émissions et les articles réalisés dans le cadre du projet et participent activement aux formations. La présente action mise en particulier sur les radios rurales pour élargir la diffusion vers l'intérieur du pays.

 

Autorités et OSC associées

24 associations de soutien aux femmes et 24 autorités locales (4 sur chacun des 6 sites de l'action) prennent l'habitude de se réunir régulièrement. Les OSC rurales sont davantage connues des médias et reconnues par les autorités.

Contact

Centre de Ressources pour la Presse – Gaston Elbi Enkari
g.elbienkari(a)gmail.com

 

Syfia international – Bureau français : association Journalistes Médiateurs - 125, rue Raimu - 34 070 Montpellier - Emmanuel de Solère Stintzy
edesolere(a)gmail.com