Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Syfia Congo Brazza
  • Le blog de Syfia Congo Brazza
  • : Sur ce blog, vous trouverez des articles et des émissions sur la société civile congolaise. Un projet soutenu par l'Union européenne et mené par Syfia international et le Centre de Ressources pour la Presse (CRP).
  • Contact

Le projet

Soutenu par l'Union européenne, le projet encourage le dialogue entre les autorités locales et les organisations de femmes qui luttent contre la pauvreté et pour un meilleur respect de leurs droits en milieu rural. Les journalistes vont jouer le rôle de médiateurs en favorisant notamment les rencontres débats entre ces trois groupes.

Recherche

.

Articles réalisés avec l'aide financière de l'Union européenne. Le contenu de ces articles relève de la seule responsabilité de Syfia international et du CRP ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de l'Union européenne.

Qui sommes-nous ?

Crée en 1994, le Centre de ressources pour la presse (CRP), association à but non lucratif de la presse congolaise, coordonne cette action. Il est le garant de la ligne rédactionnelle en étroite collaboration avec son partenaire, Syfia International. Il sélectionne, forme et suit individuellement les journalistes, organise les ateliers, les débats communautaires et les conférences de rédaction, assure les relations avec les médias locaux et suit la diffusion des émissions et des articles.

16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 10:41

(CRP/Syfia) Bon nombre de Congolais votent pour des conseillers départementaux et municipaux sans connaître les modalités de cette élection de liste à la proportionnelle. Direction des affaires électorales, conseillers et magistrats donnent ici quelques infos pratiques indispensables.

 

"L'élection à la proportionnelle m'échappe, car je ne suis jamais associé aux activités électorales…", regrette Jean Mboungou, enseignant de Dolisie. Mais qu'entend-on exactement par vote à la proportionnelle, au Congo Brazzaville ? Ce mode de scrutin définit l’élection des conseillers départementaux et municipaux comme le stipule la loi électorale du 24 novembre 2001 (article 67) : "Les conseillers locaux sont élus pour une durée de cinq ans au scrutin de liste, à la représentation proportionnelle, sans panachage, ni vote préférentiel. Le vote des conseillers locaux se fait sur une liste des candidats élus au niveau de chaque district ou de chaque arrondissement (…)"

Hugues Nzilat, magistrat au Tribunal de grande instance de Dolisie, précise : "Pour qu'il y ait une représentation équitable, il faut d'abord trouver un quotient électoral. Ce dernier est le rapport entre le nombre de votants et le nombre de sièges à pourvoir. Ce quotient représente donc le nombre de voix qu'un candidat doit avoir pour être élu. Il poursuit, lors de l'élection locale, l'électeur ne peut pas mélanger les candidats d'une même liste à ceux d'une autre liste, ni intervertir l'ordre, en mettant par exemple le candidat placé au numéro 5 à la première position."

A propos de la suite du scrutin, Manuel Oliveira, directeur des affaires électorales du Niari, relève une partie de l’article 68 de la même loi : "(…) Les sièges qui n'ont pas été attribués sont répartis, successivement, entre les listes qui ont le plus fort reste après la première répartition et les répartitions suivantes."

 

Médias et OSC silencieux

Des modalités de vote complexes qui gagneraient à être davantage connues. "Il serait intéressant que les médias nous expliquent, à nous citoyens, ces calculs. Ils participeraient ainsi à la bonne marche des élections", ajoute Jean Mboungou.

A ce jour pourtant, aucune sensibilisation n'a été entreprise, ni par les médias, ni par la société civile. Ces deux groupes avancent le manque de financements pour justifier leur peu d'implication. "Jusqu'ici, nous ne sommes pas allés vers les citoyens leur expliquer concrètement comment cette élection se passe. Ils risquent donc de voter sans maîtriser ce mode de scrutin…", avoue Nestor Moussavou, président de la Fédération nationale des jeunesses et individualités du Congo (Fenajeico) antenne Dolisie.

Certains partis politiques se démarquent. "Lors des meetings et des assemblées générales de l'Union panafricaine pour la démocratie sociale (UPADS), certains militants trouvent des réponses à leurs questions sur les élections locales grâce aux échanges directs avec les dirigeants", assure Freddy Niania, un des conseillers départementaux de ce parti de l’opposition congolaise dans le Niari. De son côté, le Parti congolais du travail (PCT) semble plutôt se concentrer pour le moment sur l'installation des membres de son nouveau mouvement de jeunes, la Force montante congolaise (FMC), à Brazzaville et à Pointe-Noire.

Comme les dates des prochaines élections locales ne sont pas encore fixées, la direction des affaires électorales, la société civile et les médias ont encore le temps d'informer davantage la population sur les modalités, enjeux et calculs de ce scrutin de liste à la proportionnelle.

 

Max Ferhynel Poudi

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Syfia Congo Brazza - dans articles presse
commenter cet article

commentaires

Le partenaire

Syfia international est partenaire du CRP dans la mise en œuvre du projet. Son bureau français, l'association Journalistes Médiateurs (J'M), assiste le CRP dans la gestion financière de l'action et le suivi rédactionnel des journalistes, en particulier dans la production des articles. Syfia regroupe 15 agences de presse dont 12 en Afrique (parmi lesquelles le CRP) et 3 en Europe. Les 100 journalistes de l'équipe travaillent en réseau pour produire et diffuser des informations prioritairement destinées aux médias et aux lecteurs et auditeurs du Sud.

Les medias associés

La vingtaine de journalistes participants sont tous membres de radios ou de journaux de Brazzaville, Pointe-Noire, Dolisie, Sibiti, Djambala et Ewo. Leurs responsables diffusent les émissions et les articles réalisés dans le cadre du projet et participent activement aux formations. La présente action mise en particulier sur les radios rurales pour élargir la diffusion vers l'intérieur du pays.

 

Autorités et OSC associées

24 associations de soutien aux femmes et 24 autorités locales (4 sur chacun des 6 sites de l'action) prennent l'habitude de se réunir régulièrement. Les OSC rurales sont davantage connues des médias et reconnues par les autorités.

Contact

Centre de Ressources pour la Presse – Gaston Elbi Enkari
g.elbienkari(a)gmail.com

 

Syfia international – Bureau français : association Journalistes Médiateurs - 125, rue Raimu - 34 070 Montpellier - Emmanuel de Solère Stintzy
edesolere(a)gmail.com