Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Syfia Congo Brazza
  • Le blog de Syfia Congo Brazza
  • : Sur ce blog, vous trouverez des articles et des émissions sur la société civile congolaise. Un projet soutenu par l'Union européenne et mené par Syfia international et le Centre de Ressources pour la Presse (CRP).
  • Contact

Le projet

Soutenu par l'Union européenne, le projet encourage le dialogue entre les autorités locales et les organisations de femmes qui luttent contre la pauvreté et pour un meilleur respect de leurs droits en milieu rural. Les journalistes vont jouer le rôle de médiateurs en favorisant notamment les rencontres débats entre ces trois groupes.

Recherche

.

Articles réalisés avec l'aide financière de l'Union européenne. Le contenu de ces articles relève de la seule responsabilité de Syfia international et du CRP ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de l'Union européenne.

Qui sommes-nous ?

Crée en 1994, le Centre de ressources pour la presse (CRP), association à but non lucratif de la presse congolaise, coordonne cette action. Il est le garant de la ligne rédactionnelle en étroite collaboration avec son partenaire, Syfia International. Il sélectionne, forme et suit individuellement les journalistes, organise les ateliers, les débats communautaires et les conférences de rédaction, assure les relations avec les médias locaux et suit la diffusion des émissions et des articles.

19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 08:48

(CRP/Syfia) A Doumanga, dans le département du Kouilou, aux abords de la route nationale n°1, des femmes cultivent désormais les champs en groupe. L'expérience d'un autre village les a encouragées à créer leur propre coopérative agricole.

 

"Dans mon village natal à Kimpesé (localité du district de Mvouti, Ndlr), les femmes cultivent les champs ensemble. Elles exploitent ainsi davantage d'espaces qu'en étant seules", explique Blanche Ngoma, la trentaine révolue, mère de 4 enfants.

Blanche a transmis son expérience aux femmes de Doumanga. Elle s'est mariée et vit depuis douze ans avec son époux dans ce village située dans le département du Kouilou, à environ 70 kilomètres de Pointe-Noire. "En arrivant ici, j'ai constaté qu'il n'y avait pas de groupement comme à Kimpesé (localité à 25 kilomètres de Doumanga, Ndlr). J'ai donc proposé de créer une structure pour exploiter les champs en groupe", résume-t-elle. Ainsi est née Mioko mu ntoto, (Les  mains à la terre), une initiative selon elle "approuvée par des amis et surtout par le chef du village, qui en a donné la forme d'une coopérative agricole. Cela a été le point de départ du groupement."

Depuis près de deux ans, les 28 membres (dont 5 hommes) de Mioko mu ntoto exploitent un champ de manioc sur deux hectares et une bananeraie sur un hectare et demi. Le manioc devrait arriver à maturité en janvier prochain. Ce sera alors l'heure des premiers résultats. Blanche Ngoma peut toutefois déjà se vanter d'avoir révolutionné les pratiques et les mentalités.

 

"L'intérêt du travail collectif"

A Doumanga, un village à vocation agricole au cœur du Mayombe, les 1 000 habitants étaient en effet habitués jusque là à travailler individuellement et sur de petites surfaces. "Blanche est une femme courageuse. Elle a sorti le village de son sommeil en nous rappelant l'intérêt du travail collectif", témoigne d’un air reconnaissant Mambou Kokolo, le chef de Doumanga. Membre lui aussi de Mioko mu ntoto, il poursuit : "Même si elle n'est pas  lettrée, nous avons décidé de lui confier la présidence du groupement."

Aujourd'hui, l'initiative de Blanche fait école. Clarisse Ndembi vient de créer un deuxième groupement à Doumanga. "J'ai voulu suivre son exemple. Travailler en groupe est une bonne chose pour un village. On cultive plus et, à la récolte, chacun s'y retrouve mieux que lorsqu'il évolue seul. Notre groupement prend forme !", se félicite Clarisse.

Eusèbe  Nzalamou, directeur départemental  de la Promotion de la femme au Kouilou, salue cette énergie collective : "Travailler en groupe mène à l'autonomisation. Le gain  est souvent plus important et on accède plus facilement au crédit." Il conclut en assurant que Mioko mu ntoto bénéficie déjà de l’encadrement en conseils de sa direction et recevra en plus prochainement, sans préciser de date, du matériel aratoire.

Ce qui nourrit d'espoirs les membres de la coopérative. Sa prévoyante présidente, Blanche Ngoma, pense elle déjà à faire fructifier les fruits de l'après-récolte : "En janvier prochain, nous placerons une partie de nos recettes dans une banque. Nous pourrons ainsi obtenir un crédit pour financer nos projets futurs."

Serge Patrick Mankou

Décembre 2014

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Syfia Congo Brazza - dans articles presse
commenter cet article

commentaires

Le partenaire

Syfia international est partenaire du CRP dans la mise en œuvre du projet. Son bureau français, l'association Journalistes Médiateurs (J'M), assiste le CRP dans la gestion financière de l'action et le suivi rédactionnel des journalistes, en particulier dans la production des articles. Syfia regroupe 15 agences de presse dont 12 en Afrique (parmi lesquelles le CRP) et 3 en Europe. Les 100 journalistes de l'équipe travaillent en réseau pour produire et diffuser des informations prioritairement destinées aux médias et aux lecteurs et auditeurs du Sud.

Les medias associés

La vingtaine de journalistes participants sont tous membres de radios ou de journaux de Brazzaville, Pointe-Noire, Dolisie, Sibiti, Djambala et Ewo. Leurs responsables diffusent les émissions et les articles réalisés dans le cadre du projet et participent activement aux formations. La présente action mise en particulier sur les radios rurales pour élargir la diffusion vers l'intérieur du pays.

 

Autorités et OSC associées

24 associations de soutien aux femmes et 24 autorités locales (4 sur chacun des 6 sites de l'action) prennent l'habitude de se réunir régulièrement. Les OSC rurales sont davantage connues des médias et reconnues par les autorités.

Contact

Centre de Ressources pour la Presse – Gaston Elbi Enkari
g.elbienkari(a)gmail.com

 

Syfia international – Bureau français : association Journalistes Médiateurs - 125, rue Raimu - 34 070 Montpellier - Emmanuel de Solère Stintzy
edesolere(a)gmail.com