Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Syfia Congo Brazza
  • Le blog de Syfia Congo Brazza
  • : Sur ce blog, vous trouverez des articles et des émissions sur la société civile congolaise. Un projet soutenu par l'Union européenne et mené par Syfia international et le Centre de Ressources pour la Presse (CRP).
  • Contact

Le projet

Soutenu par l'Union européenne, le projet encourage le dialogue entre les autorités locales et les organisations de femmes qui luttent contre la pauvreté et pour un meilleur respect de leurs droits en milieu rural. Les journalistes vont jouer le rôle de médiateurs en favorisant notamment les rencontres débats entre ces trois groupes.

Recherche

.

Articles réalisés avec l'aide financière de l'Union européenne. Le contenu de ces articles relève de la seule responsabilité de Syfia international et du CRP ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de l'Union européenne.

Qui sommes-nous ?

Crée en 1994, le Centre de ressources pour la presse (CRP), association à but non lucratif de la presse congolaise, coordonne cette action. Il est le garant de la ligne rédactionnelle en étroite collaboration avec son partenaire, Syfia International. Il sélectionne, forme et suit individuellement les journalistes, organise les ateliers, les débats communautaires et les conférences de rédaction, assure les relations avec les médias locaux et suit la diffusion des émissions et des articles.

10 août 2012 5 10 /08 /août /2012 16:59

(CRP/Syfia) A Brazzaville, à côté des politiciens des partis traditionnels, des représentants de la société civile étaient aussi candidats à la députation. Si aucun d'entre eux n'a été élu, ils ont profité de cette campagne pour faire passer leurs idées, proches des réalités du terrain.

 

"Tous les jours, nous voyons la détresse humaine devant nous. Elle nous arrache le cœur. Des personnes qui n’ont vécu que dans des palais ne peuvent pas avoir la même sensibilité", estime Roger Mayabou, président de l’Association des jeunes bâtisseurs (AJB). Coordonnateur des ONG de préservation de l’environnement à Moungali (Brazzaville), il s'y est présenté comme suppléant aux dernières législatives.

Jean Richard Bongo, candidat indépendant et président du Mouvement des citoyens contre l’insalubrité (MCI) assure, lui, ne pas s'être "autoproclamé candidat. C'est pour ma lutte acharnée contre l’insalubrité que la population m’a supplié d’être leur représentant à l’hémicycle." Julie, habitante de Ouenzé 3, semble confirmer : "Depuis 2009, notre quartier est assainit par le MCI. C’est un candidat de ce genre qu’il nous faut soutenir, parce qu’une fois à l’Assemblée, il défendra mieux nos problèmes."

Le président de l’AJB l'assure, les OSC ne s’intéressent pas à la politique politicienne, mais à celle qui permet à la population d’avoir une plus value par rapport aux revenus nationaux. Dans le même ordre d'idées, le Dr Thomas Ndandou, président de l'ONG Action de sécurité d’urgence de développement humain (ASUDH) et candidat à la députation à Moungali 2, dit vouloir "ramener le pouvoir sur les rails, parce que c’est à l’Assemblée que nous voulons porter le débat, là où les choses se décident."

 

"Discuter des problèmes de la poussière"…

Porter le débat, mais pas promettre n'importe quoi… Jean Richard Bongo insiste ainsi sur le rôle du député : "Vous savez qu’il ne peut pas avoir un projet de société, car ce dernier émane plutôt de l’exécutif. Mais, le député à un pourvoir qui consiste à voter les lois à l’Assemblée et à y plaider les difficultés (éducation, insalubrité, santé, moyens de transports) des populations." Même souci du côté du Dr Ndandou : "Nous avons des programmes de développement humain, souvent bafoué au Congo."

A la différence de la plupart des politiciens, les représentants de la société civile affirment être au quotidien avec les populations, à leur écoute. Fidèle, un habitant de Moungali 2, soutenant ces candidats, en est lui aussi convaincu : "Le prédécesseur qui a fait deux mandats à l’Assemblée (2002-2012) n'est jamais descendu voir sa base. C’est pourquoi nous soutenons cette fois-ci un candidat de la société civile pour changer les choses."

Pour le président de l’AJB, le rôle du député est justement d’être toujours en contact avec les populations, de regrouper leurs besoins et de les formuler en termes de lois : "Nous sommes habitués à vivre dans la poussière avec les populations, si bien qu’elles nous reconnaissent facilement. Nous leur demandons de nous élever pour aller discuter des problèmes de la poussière à l’Assemblée."

Des discussions qui, sans doute attendront… Selon les résultats définitifs, ni Roger Mayabou, ni Jean Richard Bongo, ni le Dr Thomas Ndandou n'ont en effet été élus députés aux dernières législatives.

 

Jean Thibaut Ngoyi

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Syfia Congo Brazza - dans articles presse
commenter cet article

commentaires

Le partenaire

Syfia international est partenaire du CRP dans la mise en œuvre du projet. Son bureau français, l'association Journalistes Médiateurs (J'M), assiste le CRP dans la gestion financière de l'action et le suivi rédactionnel des journalistes, en particulier dans la production des articles. Syfia regroupe 15 agences de presse dont 12 en Afrique (parmi lesquelles le CRP) et 3 en Europe. Les 100 journalistes de l'équipe travaillent en réseau pour produire et diffuser des informations prioritairement destinées aux médias et aux lecteurs et auditeurs du Sud.

Les medias associés

La vingtaine de journalistes participants sont tous membres de radios ou de journaux de Brazzaville, Pointe-Noire, Dolisie, Sibiti, Djambala et Ewo. Leurs responsables diffusent les émissions et les articles réalisés dans le cadre du projet et participent activement aux formations. La présente action mise en particulier sur les radios rurales pour élargir la diffusion vers l'intérieur du pays.

 

Autorités et OSC associées

24 associations de soutien aux femmes et 24 autorités locales (4 sur chacun des 6 sites de l'action) prennent l'habitude de se réunir régulièrement. Les OSC rurales sont davantage connues des médias et reconnues par les autorités.

Contact

Centre de Ressources pour la Presse – Gaston Elbi Enkari
g.elbienkari(a)gmail.com

 

Syfia international – Bureau français : association Journalistes Médiateurs - 125, rue Raimu - 34 070 Montpellier - Emmanuel de Solère Stintzy
edesolere(a)gmail.com