Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Syfia Congo Brazza
  • Le blog de Syfia Congo Brazza
  • : Sur ce blog, vous trouverez des articles et des émissions sur la société civile congolaise. Un projet soutenu par l'Union européenne et mené par Syfia international et le Centre de Ressources pour la Presse (CRP).
  • Contact

Le projet

Soutenu par l'Union européenne, le projet encourage le dialogue entre les autorités locales et les organisations de femmes qui luttent contre la pauvreté et pour un meilleur respect de leurs droits en milieu rural. Les journalistes vont jouer le rôle de médiateurs en favorisant notamment les rencontres débats entre ces trois groupes.

Recherche

.

Articles réalisés avec l'aide financière de l'Union européenne. Le contenu de ces articles relève de la seule responsabilité de Syfia international et du CRP ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de l'Union européenne.

Qui sommes-nous ?

Crée en 1994, le Centre de ressources pour la presse (CRP), association à but non lucratif de la presse congolaise, coordonne cette action. Il est le garant de la ligne rédactionnelle en étroite collaboration avec son partenaire, Syfia International. Il sélectionne, forme et suit individuellement les journalistes, organise les ateliers, les débats communautaires et les conférences de rédaction, assure les relations avec les médias locaux et suit la diffusion des émissions et des articles.

13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 16:03

(CRP/Syfia) A Dolisie, plusieurs hommes intègrent les groupements agricoles de leurs épouses. Ils les aident pour les travaux les plus pénibles, mais pas seulement. Une entente profitable à toute la famille…

 

Pas du tout gêné, au contraire ! "Il n’ya pas de honte à accompagner sa femme au champ. Les fruits de ce travail permettent au couple de réduire les dépenses du foyer", se félicite Albert Ngono, un citoyen de Dolisie qui aide souvent son épouse. "Chaque soir, je voyais ma femme rentrer avec un panier rempli d’ignames et de saka-saka (feuilles de manioc, Ndlr). En 2010, j’ai intégré son groupement pour l’aider dans ses activités", ajoute Camille Mbengue, devenu membre de Kiminu Mu Tsengu (L’espoir est dans la houe, en kuni), un groupement crée en 2008.

Les 10 membres (6 femmes et 4 hommes) de Kiminu Mu Tsengu travaillent trois jours par semaine (mardi, jeudi, samedi) dans un champ de 2 hectares de maniocs et d'arachides dans le village Mafoubou (district de Louvakou), à 7 km de Dolisie. Le samedi, les hommes accompagnent les femmes. "Ils ont un rôle important. Ce sont eux qui débroussaillent et creusent les trous. Ils nous aident dans les travaux les plus durs", apprécie Olga Parfaite Pongui Kiamoni, présidente de ce groupement.

A Zola Tsengu (Aime la houe), un autre groupement de Mafoubou, les hommes sont polyvalents. "Ils nous aident dans tous les travaux : défrichage, sarclage, plantations, etc. Ils font la même chose que les femmes, souligne Joséphine Ngoubili, la présidente, avant de préciser. Nos membres sont repartis par groupes et travaillent de façon rotative  les mardis et samedis. Le samedi est davantage réservé aux fonctionnaires, mais on trouve des hommes dans chaque groupe." Zola Tsengu compte à ce jour 16 membres (10 femmes et 6 hommes).

 

Toutes et tous y gagnent

Une entente qui profite à toutes et à tous. "Après la vente de nos sacs de foufou, nous mettons une partie de l’argent sur le compte de l’association et nous partageons le reste. Les femmes reçoivent parfois 20 000 Fcfa (30 €) et les hommes 15 000 Fcfa (23 €).On se partage aussi les vivres", explique Olga. Elle précise que la répartition de la production se fait selon l’apport de chaque membre : "Dans notre groupement, quand on travaille beaucoup, on gagne beaucoup. Quand on travaille moins, on gagne  peu"

De son côté, Joséphine observe : "Les hommes sont très contents quand ils reçoivent leurs parts après chaque récolte !" Une part qui permet à certains de contribuer à la popote. "La fois dernière, j’ai reçu 7 000 Fcfa (10 €), du foufou et des ignames que j’ai investis dans la popote", explique Camille Mbengue. D’autres hommes aident leurs femmes dans la rédaction des textes juridiques de leurs groupements. C’est le cas de Pierre Mberi Ndongui, membre de Femme rurale et actions socio-économiques, à Louvakou (30 km de Dolisie).

Aimé Sidi, directeur départemental de l’intégration de la femme au développement au Niari ne peut que se féliciter de ces initiatives qui "permettent aux couples  d’avoir une autonomie financière."

                                                                                                           Victor Bivihou

 

Août 2014

Partager cet article

Repost 0
Published by Syfia Congo Brazza - dans articles presse
commenter cet article

commentaires

Le partenaire

Syfia international est partenaire du CRP dans la mise en œuvre du projet. Son bureau français, l'association Journalistes Médiateurs (J'M), assiste le CRP dans la gestion financière de l'action et le suivi rédactionnel des journalistes, en particulier dans la production des articles. Syfia regroupe 15 agences de presse dont 12 en Afrique (parmi lesquelles le CRP) et 3 en Europe. Les 100 journalistes de l'équipe travaillent en réseau pour produire et diffuser des informations prioritairement destinées aux médias et aux lecteurs et auditeurs du Sud.

Les medias associés

La vingtaine de journalistes participants sont tous membres de radios ou de journaux de Brazzaville, Pointe-Noire, Dolisie, Sibiti, Djambala et Ewo. Leurs responsables diffusent les émissions et les articles réalisés dans le cadre du projet et participent activement aux formations. La présente action mise en particulier sur les radios rurales pour élargir la diffusion vers l'intérieur du pays.

 

Autorités et OSC associées

24 associations de soutien aux femmes et 24 autorités locales (4 sur chacun des 6 sites de l'action) prennent l'habitude de se réunir régulièrement. Les OSC rurales sont davantage connues des médias et reconnues par les autorités.

Contact

Centre de Ressources pour la Presse – Gaston Elbi Enkari
g.elbienkari(a)gmail.com

 

Syfia international – Bureau français : association Journalistes Médiateurs - 125, rue Raimu - 34 070 Montpellier - Emmanuel de Solère Stintzy
edesolere(a)gmail.com