Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Syfia Congo Brazza
  • Le blog de Syfia Congo Brazza
  • : Sur ce blog, vous trouverez des articles et des émissions sur la société civile congolaise. Un projet soutenu par l'Union européenne et mené par Syfia international et le Centre de Ressources pour la Presse (CRP).
  • Contact

Le projet

Soutenu par l'Union européenne, le projet encourage le dialogue entre les autorités locales et les organisations de femmes qui luttent contre la pauvreté et pour un meilleur respect de leurs droits en milieu rural. Les journalistes vont jouer le rôle de médiateurs en favorisant notamment les rencontres débats entre ces trois groupes.

Recherche

.

Articles réalisés avec l'aide financière de l'Union européenne. Le contenu de ces articles relève de la seule responsabilité de Syfia international et du CRP ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de l'Union européenne.

Qui sommes-nous ?

Crée en 1994, le Centre de ressources pour la presse (CRP), association à but non lucratif de la presse congolaise, coordonne cette action. Il est le garant de la ligne rédactionnelle en étroite collaboration avec son partenaire, Syfia International. Il sélectionne, forme et suit individuellement les journalistes, organise les ateliers, les débats communautaires et les conférences de rédaction, assure les relations avec les médias locaux et suit la diffusion des émissions et des articles.

16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 11:09

(CRP/Syfia) Finis les divertissements et les programmes sur les techniques agricoles, le planning familial et les maladies sexuellement transmissibles. A Mossendjo (département du Niari), à environ 400 kilomètres au nord-ouest de Brazzaville, les auditeurs, sont privés depuis trois ans de leur unique radio communautaire à cause d’une panne d’émetteur. Tous espèrent réentendre bientôt cette voix familière.

 

"Les vendredis, je ne me couchais pas avant d’avoir suivi l’émission sur la musique du passé. Ça me rappelait la bonne vieille époque avec mon défunt mari", se souvient avec nostalgie Marie-Jeanne Tsonga, dans la cinquantaine et ancienne auditrice fidèle de Radio Louessé. Créée en 2005 sous l’impulsion de Louessé diaspora (association des ressortissants de Mossendjo basés en Europe), cette radio communautaire émettait en ondes courtes à Mossendjo (18 000 habitants, département du Niari) et les villages environnants sur un rayon de 200 km.

Nicole Nzamba, agricultrice et auditrice, aimait, elle, particulièrement l’émission "Mosali bilinga" ("L'Agriculteur"), animée en kituba : "Cette production nous enseignait des nouvelles méthodes de cultures, avec des conseils pratiques." Radio Louessé, du nom d’une rivière qui coule à une trentaine de kilomètres de Mossendjo, c’était aussi des émissions comme : "Tribune des mères" ou "Tribune des jeunes" axées sur l’éducation, le planning familial (avec l’Association congolaise pour le bien-être familial, ACBEF), la vie de couple ou la lutte contre les maladies sexuellement transmissibles et le VIH /sida. "Radio Louessé, c'était une vraie école de sensibilisation et de lutte contre divers fléaux, surtout en milieu juvénile", résume Germaine Mouwembé, une autre auditrice inconditionnelle.

 

"Notre école de la  vie"

Les auditeurs parlent au passé de leur radio, car cette dernière ne diffuse plus aucun programme depuis  2012 et une panne de son émetteur. Un vieil appareil, semble-t-il irréparable. "Nous n’avons pas trouvé de technicien compétent sur place", regrette Lucien Tsoumou, ex-chef de programme au sein de cette radio. Il ajoute : "Une demande de réparation a été sollicitée auprès des autorités municipales l’année dernière. On croise les doigts."

Une petite partie du budget de cette année, adopté en février dernier, permettra-t-il de donner un nouveau souffle à la radio et à la dizaine d'agents municipaux qui la faisait vivre ? Les besoins sont là, en tout cas... "L’absence de la radio nous rend apathiques !", observe encore Lucien. "A force de rester dans le bureau, nous perdons la main au niveau journalistique", confirme Tatiana Moukouyou, prête, elle aussi, à reprendre du service.

Le retour de "La voix de Mossendjo" serait un événement localement comme le résume Nicole Nzamba : "Nous n’attendons que le retour du signal de notre 'école de la  vie'." Depuis que cette voix communautaire s'est éteinte, le public plaide en effet sans relâche pour sa relance. "Il est inconcevable qu’une commune comme Mossendjo manque de radio. Radio Louessé nous tenait compagnie jusque dans nos champs. Aujourd’hui, c’est le silence !, déclare, visiblement dépitée, Marie-Jeanne Tsonga. Avant de poursuivre,  une   émission comme  'Reportage', du Centre de Ressources pour la Presse (CRP/Syfia)  que j'écoute en ondes courtes sur Radio Congo, pourrait être diffusée aussi sur Radio Louessé. On y parle en effet des questions des femmes. Dommage que notre radio n'émette plus !"

L'appel au secours des auditeurs pour redonner vie à leur radio sera-t-il entendu ?

 

Serge Patrick Mankou

 

Mars 2015

Partager cet article

Repost 0
Published by Syfia Congo Brazza - dans articles presse
commenter cet article

commentaires

Le partenaire

Syfia international est partenaire du CRP dans la mise en œuvre du projet. Son bureau français, l'association Journalistes Médiateurs (J'M), assiste le CRP dans la gestion financière de l'action et le suivi rédactionnel des journalistes, en particulier dans la production des articles. Syfia regroupe 15 agences de presse dont 12 en Afrique (parmi lesquelles le CRP) et 3 en Europe. Les 100 journalistes de l'équipe travaillent en réseau pour produire et diffuser des informations prioritairement destinées aux médias et aux lecteurs et auditeurs du Sud.

Les medias associés

La vingtaine de journalistes participants sont tous membres de radios ou de journaux de Brazzaville, Pointe-Noire, Dolisie, Sibiti, Djambala et Ewo. Leurs responsables diffusent les émissions et les articles réalisés dans le cadre du projet et participent activement aux formations. La présente action mise en particulier sur les radios rurales pour élargir la diffusion vers l'intérieur du pays.

 

Autorités et OSC associées

24 associations de soutien aux femmes et 24 autorités locales (4 sur chacun des 6 sites de l'action) prennent l'habitude de se réunir régulièrement. Les OSC rurales sont davantage connues des médias et reconnues par les autorités.

Contact

Centre de Ressources pour la Presse – Gaston Elbi Enkari
g.elbienkari(a)gmail.com

 

Syfia international – Bureau français : association Journalistes Médiateurs - 125, rue Raimu - 34 070 Montpellier - Emmanuel de Solère Stintzy
edesolere(a)gmail.com