Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Syfia Congo Brazza
  • Le blog de Syfia Congo Brazza
  • : Sur ce blog, vous trouverez des articles et des émissions sur la société civile congolaise. Un projet soutenu par l'Union européenne et mené par Syfia international et le Centre de Ressources pour la Presse (CRP).
  • Contact

Le projet

Soutenu par l'Union européenne, le projet encourage le dialogue entre les autorités locales et les organisations de femmes qui luttent contre la pauvreté et pour un meilleur respect de leurs droits en milieu rural. Les journalistes vont jouer le rôle de médiateurs en favorisant notamment les rencontres débats entre ces trois groupes.

Recherche

.

Articles réalisés avec l'aide financière de l'Union européenne. Le contenu de ces articles relève de la seule responsabilité de Syfia international et du CRP ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de l'Union européenne.

Qui sommes-nous ?

Crée en 1994, le Centre de ressources pour la presse (CRP), association à but non lucratif de la presse congolaise, coordonne cette action. Il est le garant de la ligne rédactionnelle en étroite collaboration avec son partenaire, Syfia International. Il sélectionne, forme et suit individuellement les journalistes, organise les ateliers, les débats communautaires et les conférences de rédaction, assure les relations avec les médias locaux et suit la diffusion des émissions et des articles.

14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 14:18

(CRP/Syfia) À quelques semaines des prochaines législatives, de futurs candidats de Pointe-Noire organisent des jeux et des compétitions sportives pour encourager les militants de tous bords à plus de tolérance.

 

Scrabble, cartes, ludo, dames,... Ces derniers temps, des habitants de tous les horizons de Pointe-Noire se rassemblent chaque dimanche matin dans les quartiers du 1er arrondissement Lumumba. Taquineries, discussions… L'ambiance est souvent des plus amicales et fraternelles. "Ici, pas question de déchaîner les passions… Je tiens à remporter le trophée proposé par notre député (Maurice Mavoungou, initiateur de ces distractions, Ndlr), mais la plus grande victoire collective est que nous sortions d'ici sans rancune, ni arrière-pensée négative les uns envers les autres", lance Marie-Louise Mountou, joueuse de cartes et partisane du député mentionné, sortant de la 3ème circonscription de Lumumba.

Fidèle à un ancien candidat adversaire de ce même député au 2ème tour des législatives de 2007, Louis Tati réagit pourtant exactement de la même façon : "Ici, nous renforçons notre unité dans la diversité. Nous devons considérer les élections comme ces distractions à la suite desquelles le meilleur doit gagner. Au vaincu de faire ensuite preuve de fair-play."

 

Transpirer ensemble pour renforcer l'amitié

Au Congo Brazzaville, lors des précédents scrutins, la sportivité a toujours manqué, aussi bien aux acteurs politiques qu'aux populations. Des querelles naissent pendant, avant et après chaque échéance électorale. Ainsi, toujours dans la 3ème circonscription de Lumumba, des amis de longue date ne se parlent plus depuis les querelles issues de la contestation des résultats du 2ème tour des dernières législatives par le camp de feu Jérôme Balou. Ce candidat reprochait à l'administration d'avoir injustement attribué la victoire à son adversaire, Maurice Mavoungou, lui aussi candidat indépendant proche de la majorité présidentielle.

Par ces jeux qu'il organise depuis sa réélection en 2007, le 1er vice-président de la commission finances et économie de l'Assemblée nationale entend "conscientiser les populations sur les vertus de l'unité nationale". "Que les élections cessent d’être un prétexte pour nous, acteurs politiques, de semer la division. Il est dans l'ordre des choses de choisir son député. Alors, tolérons le choix des autres. Que les législatives de 2012 ne soient pas comme celles de 2007", a exhorté Maurice Mavoungou lors d'une rencontre "citoyenne" prélude à un tournoi de cartes, mi-janvier dernier.

Son futur adversaire probable, Jean Fulbert Mavoungou, ancien suppléant de Jérôme Balou, a opté pour une démarche similaire. Depuis le début de l'année, il organise ponctuellement des compétitions de nzango (jeu traditionnel devenu ces derniers temps un sport à part entière) et de football pour préparer les électeurs de toutes tendances politiques à une élection davantage apaisée. "En les encourageant à jouer et transpirer ensemble, nous essayons de renforcer leur amitié. Ils auront ainsi le don d'accepter l'autre. C'est pour nous une façon de leur inculquer l'esprit du fair-play", dit-il.

Député du Parti congolais du travail (principal parti du Rassemblement de la majorité présidentielle (RMP)), Gaétan Nkodia, de la 1ère circonscription du 3ème arrondissement Tié-Tié a pour sa part créé en 2008 une association qui organise depuis à chaque grandes vacances des compétitions sportives avec, à la fin, remise d'équipements et de trophées. "Des jeunes de l'opposition et de la majorité participent à ces activités. Nous autres élus du peuple avons l'impérieux devoir de promouvoir la paix et l'unité", souligne-t-il.

 

"L'unité, ma plus grande victoire"

De leur côté, plusieurs ONG congolaises invitent elles aussi les populations à faire preuve de retenue. "Avant un scrutin, nous leur demandons de ne pas emboîter le pas aux politiciens qui font l'apologie de la violence et érigent des barricades. Il existe des voies de recours (Commission nationale d'organisation des élections Conel, Ndlr), Justice et autres institutions. Cette année, nous envisageons de réunir des jeunes de Brazzaville et Pointe-Noire pour leur commenter la loi électorale, la Constitution et surtout la concertation d'Ewo, sorte de pacte adopté par différents acteurs (majorité, opposition et société civile) pour les prochaines législatives", explique Franck Loufoua Bessi, assistant aux programmes à la Rencontre pour la paix et les droits de l'Homme (RPDH).

Certains émettent cependant des réserves. "Aujourd'hui, ils (Maurice et Jean Fulbert Mavoungou, Ndlr) parlent d'unité. Pourtant, ce sont eux, les politiciens, qui nous divisent", déclare, sous couvert de l'anonymat, un jeune venu assister à des activités ludiques. Ce à quoi Maurice Mavoungou répond : "Ces jeux ne sont pas organisés dans le cadre de la campagne, puisque mon parti ne m'a pas encore investi. Mais, en tant que député en fonction, j'ai le devoir de rassembler mes mandants et de les conscientiser sur les valeurs républicaines qui peinent à s'enraciner dans notre culture. Même si je perds cette année, l'unité sera le plus grand souvenir que j'aurais léguée à la circonscription. Ce sera ma plus grande victoire".

 

John Ndinga-Ngoma

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Syfia Congo Brazza - dans articles presse
commenter cet article

commentaires

Le partenaire

Syfia international est partenaire du CRP dans la mise en œuvre du projet. Son bureau français, l'association Journalistes Médiateurs (J'M), assiste le CRP dans la gestion financière de l'action et le suivi rédactionnel des journalistes, en particulier dans la production des articles. Syfia regroupe 15 agences de presse dont 12 en Afrique (parmi lesquelles le CRP) et 3 en Europe. Les 100 journalistes de l'équipe travaillent en réseau pour produire et diffuser des informations prioritairement destinées aux médias et aux lecteurs et auditeurs du Sud.

Les medias associés

La vingtaine de journalistes participants sont tous membres de radios ou de journaux de Brazzaville, Pointe-Noire, Dolisie, Sibiti, Djambala et Ewo. Leurs responsables diffusent les émissions et les articles réalisés dans le cadre du projet et participent activement aux formations. La présente action mise en particulier sur les radios rurales pour élargir la diffusion vers l'intérieur du pays.

 

Autorités et OSC associées

24 associations de soutien aux femmes et 24 autorités locales (4 sur chacun des 6 sites de l'action) prennent l'habitude de se réunir régulièrement. Les OSC rurales sont davantage connues des médias et reconnues par les autorités.

Contact

Centre de Ressources pour la Presse – Gaston Elbi Enkari
g.elbienkari(a)gmail.com

 

Syfia international – Bureau français : association Journalistes Médiateurs - 125, rue Raimu - 34 070 Montpellier - Emmanuel de Solère Stintzy
edesolere(a)gmail.com