Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Syfia Congo Brazza
  • Le blog de Syfia Congo Brazza
  • : Sur ce blog, vous trouverez des articles et des émissions sur la société civile congolaise. Un projet soutenu par l'Union européenne et mené par Syfia international et le Centre de Ressources pour la Presse (CRP).
  • Contact

Le projet

Soutenu par l'Union européenne, le projet encourage le dialogue entre les autorités locales et les organisations de femmes qui luttent contre la pauvreté et pour un meilleur respect de leurs droits en milieu rural. Les journalistes vont jouer le rôle de médiateurs en favorisant notamment les rencontres débats entre ces trois groupes.

Recherche

.

Articles réalisés avec l'aide financière de l'Union européenne. Le contenu de ces articles relève de la seule responsabilité de Syfia international et du CRP ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de l'Union européenne.

Qui sommes-nous ?

Crée en 1994, le Centre de ressources pour la presse (CRP), association à but non lucratif de la presse congolaise, coordonne cette action. Il est le garant de la ligne rédactionnelle en étroite collaboration avec son partenaire, Syfia International. Il sélectionne, forme et suit individuellement les journalistes, organise les ateliers, les débats communautaires et les conférences de rédaction, assure les relations avec les médias locaux et suit la diffusion des émissions et des articles.

31 mai 2016 2 31 /05 /mai /2016 09:00

(CRP/Syfia) Ewo, chef-lieu du département de la Cuvette-Ouest, ne dispose que d’un seul forage d’eau potable gratuit. Très insuffisant pour environ 10 000 habitants…

« Lors de la municipalisation accélérée, en 2011, un forage a été installé au niveau de notre Hôtel de ville. Nous avons pensé qu’il fallait pérenniser cette activité de manière non lucrative, au niveau de notre communauté urbaine, car l'eau c'est la vie ! », résume Boniface Bagagnan, maire de cette même communauté urbaine d’Ewo.

Dans cette localité de la Cuvette-Ouest d’environ 10 000 habitants, la population manque d’eau potable. L’unique forage n’est en effet opérationnel que lorsque la mairie est ouverte et « le courant lancé en ville, soit de 8h à 14h », reconnaît monsieur le maire. Une initiative limitée, mais appréciée par les habitants. « Je suis contente d’avoir gratuitement de l’eau ici, même si je dois payer 250 Fcfa (0,40 €) par récipient pour le transport en taxi moto jusqu'à chez moi. J’aimerais qu’il y ait un autre forage dans mon quartier, à Kanga Mitéma (environ 1 km du centre-ville, Ndlr) », demande Firmine Akissa

Stevie, habitante du quartier Centre d’Ewo, décrit, elle aussi, un quotidien compliqué : « Je prends gratuitement de l’eau à la mairie du lundi au vendredi, de 9h à 13h. Le premier qui arrive au forage remplit ses récipients quelque qu'en soit le nombre… » Une absence de limitation qui crée souvent des embouteillages au forage… Mme Hélène, propriétaire d’un restaurant, constate, impuissante : « A la mairie, l’eau est gratuite, mais pour en avoir, c’est difficile ! Certains habitants arrivent avec chacun 10 à 15 bidons de 25 litres à remplir… Je suis obligée d'attendre qu’ils soient tous remplis... Certains jours, à 14h, la mairie ferme et je repars sans en avoir… Actuellement, mes neuf bidons sont vides. Nous sommes fatigués. Les autorités d’Ewo devraient construire plusieurs autres forages pour nous soulager… »

Urgence vitale

Conscient de ces insuffisances, le maire Boniface Bagagnan rêve de multiplier les forages gratuits en ville. Il affirme avoir initié un projet en ce sens en 2013-2014, qui n’a malheureusement pas abouti pour raisons financières. Du coup, certains habitants se tournent vers le forage d’Elonda, un hôtel de la place situé à environ 500 mètres de la mairie. « Le bidon de 25 litres y est vendu à 50 Fcfa (0,07 €) », précise encore Mme Hélène.

Un moindre mal, selon Jean Hubert Oussima, un autre habitant d’Ewo : « Autrefois, nous buvions l'eau des fontaines desservies par la Société nationale de distribution d’eau, l’eau des rivières traitée par la SNDE (Javel et autres produits désinfectants, Ndlr). Comme cette eau n’est plus traitée depuis 2014, les fontaines ne sont plus opérationnelles. Mais, dans certains villages autour d’Ewo, les habitants utilisent de l’eau non potable…»

Avec à la clef toutes sortes de maladies hydriques (choléra, diarrhées, etc.) Rappelons que, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la diarrhée est la deuxième cause de mortalité chez l’enfant de moins de cinq ans. A l’échelle de la planète, elle tue 760 000 enfants par an ! A Ewo et ses environs, il semble donc plus que jamais urgent de construire d’autres forages pour que la formule « l’eau c’est la vie ! » ait encore un sens…

Flore Michèle Makoumbou

Mai 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by Syfia Congo Brazza
commenter cet article

commentaires

Le partenaire

Syfia international est partenaire du CRP dans la mise en œuvre du projet. Son bureau français, l'association Journalistes Médiateurs (J'M), assiste le CRP dans la gestion financière de l'action et le suivi rédactionnel des journalistes, en particulier dans la production des articles. Syfia regroupe 15 agences de presse dont 12 en Afrique (parmi lesquelles le CRP) et 3 en Europe. Les 100 journalistes de l'équipe travaillent en réseau pour produire et diffuser des informations prioritairement destinées aux médias et aux lecteurs et auditeurs du Sud.

Les medias associés

La vingtaine de journalistes participants sont tous membres de radios ou de journaux de Brazzaville, Pointe-Noire, Dolisie, Sibiti, Djambala et Ewo. Leurs responsables diffusent les émissions et les articles réalisés dans le cadre du projet et participent activement aux formations. La présente action mise en particulier sur les radios rurales pour élargir la diffusion vers l'intérieur du pays.

 

Autorités et OSC associées

24 associations de soutien aux femmes et 24 autorités locales (4 sur chacun des 6 sites de l'action) prennent l'habitude de se réunir régulièrement. Les OSC rurales sont davantage connues des médias et reconnues par les autorités.

Contact

Centre de Ressources pour la Presse – Gaston Elbi Enkari
g.elbienkari(a)gmail.com

 

Syfia international – Bureau français : association Journalistes Médiateurs - 125, rue Raimu - 34 070 Montpellier - Emmanuel de Solère Stintzy
edesolere(a)gmail.com