Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Syfia Congo Brazza
  • Le blog de Syfia Congo Brazza
  • : Sur ce blog, vous trouverez des articles et des émissions sur la société civile congolaise. Un projet soutenu par l'Union européenne et mené par Syfia international et le Centre de Ressources pour la Presse (CRP).
  • Contact

Le projet

Soutenu par l'Union européenne, le projet encourage le dialogue entre les autorités locales et les organisations de femmes qui luttent contre la pauvreté et pour un meilleur respect de leurs droits en milieu rural. Les journalistes vont jouer le rôle de médiateurs en favorisant notamment les rencontres débats entre ces trois groupes.

Recherche

.

Articles réalisés avec l'aide financière de l'Union européenne. Le contenu de ces articles relève de la seule responsabilité de Syfia international et du CRP ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de l'Union européenne.

Qui sommes-nous ?

Crée en 1994, le Centre de ressources pour la presse (CRP), association à but non lucratif de la presse congolaise, coordonne cette action. Il est le garant de la ligne rédactionnelle en étroite collaboration avec son partenaire, Syfia International. Il sélectionne, forme et suit individuellement les journalistes, organise les ateliers, les débats communautaires et les conférences de rédaction, assure les relations avec les médias locaux et suit la diffusion des émissions et des articles.

19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 08:43

(CRP/Syfia) Au milieu de ses collègues hommes, Michelle Solo a su s'imposer grâce à sa détermination et sa passion pour l'électricité.

 

Au centre-ville de Brazzaville, Michelle Solo, 36 ans, emmitouflée dans une combinaison, casque et chaussures de sécurité réglementaires, se trouve sur un chantier. Elle installe l'électricité dans une maison sur l'un des nombreux sites du groupe industriel français Bouygues, spécialisé notamment dans la construction.

Michelle est électricienne à l'ETDE (Entreprise de transport et de distribution d'électricité), une filiale du groupe qu'elle a intégrée durablement en 2008, après un stage d'un an. Encouragée dès ses 13 ans par son père à choisir ce métier, elle semble habituée à être entourée de collègues masculins. "Une femme est tout aussi capable de réussir dans les métiers d'hommes !", lance-t-elle d'emblée.

Elle a toutefois du batailler pour être reconnue... "Ce que je suis devenue, je le dois à mon obstination, car ce n'est pas toujours facile de se faire accepter. J'ai eu des moments de découragement provoqués par les remarques blessantes de certains collègues, mais jamais je n'ai pleurniché, au contraire, cela m'a poussée à aller de l’avant !", affirme-t-elle d'une voix à la fois douce et assurée.

 

"Je travaille sans rechigner"

Michelle a appris à "être ferme et ne jamais laisser un collègue vous manquer de respect sous prétexte que c'est un homme. Nous avons tous les mêmes diplômes. Ce qu'un collègue peut faire, moi aussi je suis en mesure de le faire... Peut être même mieux !" Titulaire d'un DUT (Diplôme universitaire de technologie) en électricité, elle s'occupe en particulier du câblage des maisons et des sites. Une tâche qu'elle accomplie avec passion : "Je travaille de 7h30 à 16h30 sans rechigner, car cela me procure beaucoup de bonheur. C'est un don de famille, puisque mes frères sont aussi des techniciens. En plus, j'aime être sur le terrain, c'est très vivant, j'apprends tous les jours."

Grâce à cette attitude, elle semble avoir gagné le respect de tous : "Quand tu fais bien ton travail, on ne te juge que sur cette base. Nous sommes deux femmes. Je ne me sens pas marginalisée. Nous avons plutôt de bons rapports avec nos collègues." Ninelle Stevie N'siloulou, la responsable des ressources humaines, confirme : "Michelle est parmi nos meilleurs éléments ! Ce n'est pas pour la flatter, elle est efficace sur le terrain."

Travaillant toute la semaine, le week-end, Michelle le consacre à sa famille. Ambitieuse, la technicienne souhaite continuer sa formation  et obtenir un diplôme d'ingénieur en électricité.  Mais, pour l’heure, elle compte encore restée dans la même société pour parfaire son curriculum vitae.  Elle profite également de son travail actuel pour "veiller à ce que les droits des femmes soient respectés en encourageant sa collègue à dénoncer les comportements et réactions machistes de certains hommes."

 

 

Annette Kouamba Matondo

Décembre 2014

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Syfia Congo Brazza - dans articles presse
commenter cet article

commentaires

Le partenaire

Syfia international est partenaire du CRP dans la mise en œuvre du projet. Son bureau français, l'association Journalistes Médiateurs (J'M), assiste le CRP dans la gestion financière de l'action et le suivi rédactionnel des journalistes, en particulier dans la production des articles. Syfia regroupe 15 agences de presse dont 12 en Afrique (parmi lesquelles le CRP) et 3 en Europe. Les 100 journalistes de l'équipe travaillent en réseau pour produire et diffuser des informations prioritairement destinées aux médias et aux lecteurs et auditeurs du Sud.

Les medias associés

La vingtaine de journalistes participants sont tous membres de radios ou de journaux de Brazzaville, Pointe-Noire, Dolisie, Sibiti, Djambala et Ewo. Leurs responsables diffusent les émissions et les articles réalisés dans le cadre du projet et participent activement aux formations. La présente action mise en particulier sur les radios rurales pour élargir la diffusion vers l'intérieur du pays.

 

Autorités et OSC associées

24 associations de soutien aux femmes et 24 autorités locales (4 sur chacun des 6 sites de l'action) prennent l'habitude de se réunir régulièrement. Les OSC rurales sont davantage connues des médias et reconnues par les autorités.

Contact

Centre de Ressources pour la Presse – Gaston Elbi Enkari
g.elbienkari(a)gmail.com

 

Syfia international – Bureau français : association Journalistes Médiateurs - 125, rue Raimu - 34 070 Montpellier - Emmanuel de Solère Stintzy
edesolere(a)gmail.com