Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Syfia Congo Brazza
  • Le blog de Syfia Congo Brazza
  • : Sur ce blog, vous trouverez des articles et des émissions sur la société civile congolaise. Un projet soutenu par l'Union européenne et mené par Syfia international et le Centre de Ressources pour la Presse (CRP).
  • Contact

Le projet

Soutenu par l'Union européenne, le projet encourage le dialogue entre les autorités locales et les organisations de femmes qui luttent contre la pauvreté et pour un meilleur respect de leurs droits en milieu rural. Les journalistes vont jouer le rôle de médiateurs en favorisant notamment les rencontres débats entre ces trois groupes.

Recherche

.

Articles réalisés avec l'aide financière de l'Union européenne. Le contenu de ces articles relève de la seule responsabilité de Syfia international et du CRP ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de l'Union européenne.

Qui sommes-nous ?

Crée en 1994, le Centre de ressources pour la presse (CRP), association à but non lucratif de la presse congolaise, coordonne cette action. Il est le garant de la ligne rédactionnelle en étroite collaboration avec son partenaire, Syfia International. Il sélectionne, forme et suit individuellement les journalistes, organise les ateliers, les débats communautaires et les conférences de rédaction, assure les relations avec les médias locaux et suit la diffusion des émissions et des articles.

13 juin 2014 5 13 /06 /juin /2014 14:39

(CRP/Syfia) Dans les villages proches de Dolisie, femmes et hommes s’associent pour cultiver la terre ou faire de la micro-finance. Une manière pour eux de réduire, ensemble, la pauvreté. OSC, autorités locales et journalistes en ont débattu.


Le Centre de ressources pour la presse (CRP), en partenarial avec Syfia international, ont organisé, le 27 avril dernier à Dolisie (au sud-ouest du Congo Brazza), un débat communautaire sur le thème : "Unis, femmes et hommes sont plus efficaces pour lutter contre la pauvreté". Un débat au coeur des préoccupations du projet "Journalistes, associations et autorités locales contribuent à un meilleur respect des droits des femmes rurales pour lutter contre la pauvreté". Fin avril, les échanges ont réuni des journalistes du projet, des OSC  et des autorités locales.

Les OSC présentes ont expliqué que l'essentiel de leurs actions portait sur les travaux champêtres communautaires et des microcrédits à partir des cotisations des membres. Une organisation salutaire, comme l'a fait savoir Olga Parfaite Mpoungui, présidente de l’association "Kiminu mu tsengo" ("l’espoir est dans la houe"), une association de 18 membres à vocation agricole, qui exploite chaque année un champ de manioc sur 2 hectares. "Nous choisissons trois jours sur sept (pour ce travail collectif, Ndlr). Dans un nouveau champ par exemple, le lundi est réservé au transport des boutures, le mardi nous creusons les trous et le mercredi nous faisons le planning", a précisé Olga. Quand ces champs arrivent à maturité, leurs récoltes sont vendues et "les revenus divisés en deux parts. La première est versée en banque dans le compte de l’association. La seconde est partagée entre les membres", a détaillé la présidente de "Kiminu mu tsengo".

 

"L'homme, un fils aîné pour sa femme"

Philomène Mboungou Pélé, présidente de l’association "Bana Bakimanza" ("les enfants de Kimanza") a révélé qu'avec le fruit de son travail dans son association, elle participe aux besoins de la famille : "Nous investissons dans la popote et d’autres charges de la maison." Ce que confirme Marie Maboma, présidente de l’OSC Femmes unies de Les Bandas : "J’ai toujours conseillé aux membres de mon association d’assumer quelques charges du foyer. Ces contributions empêchent certains maris d’exercer des violences économiques sur leurs femmes." Un avis qu'a nuancé Olga Parfaite Mpoungui : "Malgré mes contributions, mon mari reste mon chef de famille."

Toutefois, plusieurs hommes sont aussi membres de ces groupements féminins. Mr Mberi est l'un d'eux : "Nous débroussaillons, érigeons les clôtures, chargeons et déchargeons les colis des véhicules." Pour Jacqueline Ngombé, directrice départementale de la promotion de la femme au Niari au moment de ce débat et dont la direction accompagne ces associations, "la femme peut être aidée par son époux, car l’homme est un fils aîné pour sa femme."

Pour réduire davantage la pauvreté dans les foyers, Philomène Mboungou Pélé a exhorté femmes et hommes à aller plus loin et à "créer des activités lucratives comme le commerce à partir du salaire de l'époux et celui de sa femme."

Max Ferhynel Poudi

Juin 2014

Partager cet article

Repost 0
Published by Syfia Congo Brazza - dans articles presse
commenter cet article

commentaires

Le partenaire

Syfia international est partenaire du CRP dans la mise en œuvre du projet. Son bureau français, l'association Journalistes Médiateurs (J'M), assiste le CRP dans la gestion financière de l'action et le suivi rédactionnel des journalistes, en particulier dans la production des articles. Syfia regroupe 15 agences de presse dont 12 en Afrique (parmi lesquelles le CRP) et 3 en Europe. Les 100 journalistes de l'équipe travaillent en réseau pour produire et diffuser des informations prioritairement destinées aux médias et aux lecteurs et auditeurs du Sud.

Les medias associés

La vingtaine de journalistes participants sont tous membres de radios ou de journaux de Brazzaville, Pointe-Noire, Dolisie, Sibiti, Djambala et Ewo. Leurs responsables diffusent les émissions et les articles réalisés dans le cadre du projet et participent activement aux formations. La présente action mise en particulier sur les radios rurales pour élargir la diffusion vers l'intérieur du pays.

 

Autorités et OSC associées

24 associations de soutien aux femmes et 24 autorités locales (4 sur chacun des 6 sites de l'action) prennent l'habitude de se réunir régulièrement. Les OSC rurales sont davantage connues des médias et reconnues par les autorités.

Contact

Centre de Ressources pour la Presse – Gaston Elbi Enkari
g.elbienkari(a)gmail.com

 

Syfia international – Bureau français : association Journalistes Médiateurs - 125, rue Raimu - 34 070 Montpellier - Emmanuel de Solère Stintzy
edesolere(a)gmail.com