Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Syfia Congo Brazza
  • Le blog de Syfia Congo Brazza
  • : Sur ce blog, vous trouverez des articles et des émissions sur la société civile congolaise. Un projet soutenu par l'Union européenne et mené par Syfia international et le Centre de Ressources pour la Presse (CRP).
  • Contact

Le projet

Soutenu par l'Union européenne, le projet encourage le dialogue entre les autorités locales et les organisations de femmes qui luttent contre la pauvreté et pour un meilleur respect de leurs droits en milieu rural. Les journalistes vont jouer le rôle de médiateurs en favorisant notamment les rencontres débats entre ces trois groupes.

Recherche

.

Articles réalisés avec l'aide financière de l'Union européenne. Le contenu de ces articles relève de la seule responsabilité de Syfia international et du CRP ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de l'Union européenne.

Qui sommes-nous ?

Crée en 1994, le Centre de ressources pour la presse (CRP), association à but non lucratif de la presse congolaise, coordonne cette action. Il est le garant de la ligne rédactionnelle en étroite collaboration avec son partenaire, Syfia International. Il sélectionne, forme et suit individuellement les journalistes, organise les ateliers, les débats communautaires et les conférences de rédaction, assure les relations avec les médias locaux et suit la diffusion des émissions et des articles.

27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 16:43

 (CRP/Syfia) A Dolisie, chaque mardi et chaque mercredi, "Féminin" une émission télé retient l’attention des auditrices et des auditeurs. Grâce à cette émission, les femmes dénoncent les violences et les hommes demandent conseils.

"'Féminin'conseille  les femmes et surtout les hommes violents. Grâce à cette émission, je sais par exemple que la loi condamne l'homme qui bat sa femme", explique Falone Tondele, Dolisienne et auditrice fidèle de cette émission diffusée à 19 h le mardi et 16 h le mercredi sur la Radio télévision nouvelle alliance (RTNA).

Comme Falone, une majorité de femmes et de filles sont branchées depuis 2006 sur les antennes de la RTNA pour suivre "Féminin". "Cette émission est née sur les cendres d'Expression femme, une rubrique que j’animais dans le journal Mulolo", explique Berthe Jeanine Koumba. Enseignante de français au lycée technique de Dolisie, journaliste formée sur le tas, l'animatrice est aussi para-juriste, après avoir reçu en 2013 des enseignements de l'OSC Comptoir juridique junior (CJJ).

 

Aussi des fans masculins 

Depuis ses débuts, Berthe Jeanine Koumba a considérablement amélioré le contenu et l'interactivité de l'émission. Celle-ci aborde dorénavant toutes les formes de violences (économiques, conjugales, etc.), la femme et l’éducation des enfants, le rôle de la  femme  dans  le développement de la société…  Durant 1 heure, l’animatrice et ses invités débattent sur le sujet du jour. Des conseils sont donnés à la fin aux auditeurs. "Je sais à présent comment m'adresser et répondre à mon petit ami. Quand j’ai tort, je me tais et dès qu’il se calme, je lui demande pardon. Nous vivons en harmonie. Je le respect et il me respecte", apprécie Fritel Atiti.

Dans "Féminin", les femmes violentées par leurs maris parlent aussi de leurs souffrances : "Elles viennent  à mon émission, mais ne veulent pas passer en direct. Elles nous parlent hors micro de leurs problèmes. Nous respectons leur anonymat et débattons ensuite avec  d’autres couples sur le plateau", précise Berthe Jeanine. Une approche à la fois pudique, participative et efficace à en croire Patrick Makino, cameraman et un des réalisateurs de "Féminin" : "Cette émission est l’une des plus grandes de notre chaîne. Quand nous sortons du plateau, les populations nous abordent dans la rue pour nous féliciter."

De son coté Berthe Jeanine reconnait que de nombreux téléspectateurs  viennent la remercier pour ses conseils à la fin de l’émission. Car, "Féminin" a aussi ses fans masculins ! "Un jour, un homme m'a dit : 'merci, grâce à vos conseils, ma femme ne me repousse  plus'", se réjouit l'animatrice. De son côté, Crépin Didier M’voutou observe : "Cette émission a transformé un peu mon épouse. Quand on discute, elle se réfère à des sujets et conseils suivis à l'antenne. Un jour, elle m’a parlé des violences économiques. Cela m'a surpris."

                                                                                                      Victor Bivihou

Février 2015  

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Syfia Congo Brazza - dans articles presse
commenter cet article

commentaires

Le partenaire

Syfia international est partenaire du CRP dans la mise en œuvre du projet. Son bureau français, l'association Journalistes Médiateurs (J'M), assiste le CRP dans la gestion financière de l'action et le suivi rédactionnel des journalistes, en particulier dans la production des articles. Syfia regroupe 15 agences de presse dont 12 en Afrique (parmi lesquelles le CRP) et 3 en Europe. Les 100 journalistes de l'équipe travaillent en réseau pour produire et diffuser des informations prioritairement destinées aux médias et aux lecteurs et auditeurs du Sud.

Les medias associés

La vingtaine de journalistes participants sont tous membres de radios ou de journaux de Brazzaville, Pointe-Noire, Dolisie, Sibiti, Djambala et Ewo. Leurs responsables diffusent les émissions et les articles réalisés dans le cadre du projet et participent activement aux formations. La présente action mise en particulier sur les radios rurales pour élargir la diffusion vers l'intérieur du pays.

 

Autorités et OSC associées

24 associations de soutien aux femmes et 24 autorités locales (4 sur chacun des 6 sites de l'action) prennent l'habitude de se réunir régulièrement. Les OSC rurales sont davantage connues des médias et reconnues par les autorités.

Contact

Centre de Ressources pour la Presse – Gaston Elbi Enkari
g.elbienkari(a)gmail.com

 

Syfia international – Bureau français : association Journalistes Médiateurs - 125, rue Raimu - 34 070 Montpellier - Emmanuel de Solère Stintzy
edesolere(a)gmail.com